Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Appoh Kouamé Laurent, porte-parole jeune du candidat Alassane Ouattara :Notre candidat fait de la jeunesse une de ses priorités
Publié le samedi 10 octobre 2015  |  Le Nouveau Réveil
Présidentielle
© Abidjan.net par Marc-Innocent
Présidentielle 2015: ouverture de la campagne électorale du candidat Alassane Ouattara
Vendredi 9 Octobre 2015. La place Jean Paul II de Yamoussoukro a abrité le lancement officiel de la campagne électorale du candidat du Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix, le docteur Alassane Ouattara. Plus de 100.000 militants du RHDP sont sortis soutenir leur candidat.
Comment




Dans l’entretien qui suit, Appoh Kouamé Laurent, porte-parole jeune du candidat du Rhdp, Alassane Ouattara adresse un message à ses camarades jeunes. Il les invite à opter pour le développement.

Appoh Laurent, vous êtes Porte-parole national de campagne pour les jeunes. Quelle est au juste votre fonction dans la campagne présidentielle ?
Avant tout, je tiens à remercier les autorités de mon parti, le Pdci-Rda qui, dans le cadre du Rhdp, ont porté leur choix sur ma modeste personne pour une charge aussi importante aux côtés de mes amis Touré Mamadou et Adiko Franck. C’est le lieu de rendre un hommage particulier au Président de la République, Son Excellence Monsieur Alassane Ouattara, aux directeurs nationaux de campagne, au Ministre d‘Etat, Amadou Gbon Coulibaly, et au Ministre d’Etat, Ahoussou Kouadio Jeannot, pour avoir choisi de faire confiance en la jeunesse du Rhdp.
Je remercie particulièrement le Président Henri Konan Bédié dont les conseils avisés sont d’un utile secours au Président de la République, et surtout, pour la cohésion entre les Ivoiriens. Je voudrais également remercier l’intrépide Secrétaire Exécutif du PDCI-RDA, le professeur émérite Maurice Kakou Guikahué, pour la confiance qu’il place en la jeunesse du parti.
L’Association des jeunes dans le déroulement actif de la campagne pour l’élection présidentielle 2015 doit s’interpréter comme une prise de conscience de nos autorités nationales à l’égard du rôle que la jeunesse peut et doit jouer dans la mise en place d’une politique cohérente de progrès.
Du reste, toute politique responsable vit certes des réalités présentes, mais surtout des projections dans le futur pour la continuité harmonieuse. Et la jeunesse ne peut être exclue du jeu politique lorsqu’il s’agit de l’avenir de la nation en vertu de la transmission générationnelle des charges.
En ce qui concerne ma fonction spécifique, en parfaite symphonie avec les deux autres porte-parole, il s’agit, avant tout, de sensibiliser les jeunes sur les enjeux que constitue cette élection afin de les mobiliser pour soutenir le candidat unique du Rhdp, Son Excellence Monsieur Alassane Ouattara, qui a sollicité un second mandat pour porter la Côte d’Ivoire dans le cercle fermé des pays émergents à l’horizon 2020.

Concrètement, de quoi s’agit-il ? Comment allez-vous vous prendre pour sensibiliser tous les jeunes sachant que tous les partis ont une section de jeunes militants ?
Mon rôle consiste à mener des débats contradictoires avec les jeunes des autres partis et à mobiliser le plus grand nombre possible de jeunes à travers le pays pour qu’ils soutiennent le président Alassane Ouattara. Mon action n’est pas exclusive mais inclusive. La politique mise en place en faveur des jeunes au cours de ces cinq dernières années ne s’est pas basée sur une quelconque exclusion. Qu’ils se reconnaissent dans les partis d’opposition ou du Rhdp, tous les jeunes ont bénéficié des actes posés. Les aides accordées sous forme de crédit remboursable ou non, concernent tous les jeunes.
Le Président Alassane Ouattara, dois-je le rappeler, est ouvert envers la jeunesse. Il en a fait une de ses priorités. La nomination de Monsieur Sidi Touré, ministre délégué à présidence chargé de l’Emploi des jeunes, une première sur le plan national, témoigne éloquemment de la volonté du chef de l’Etat de responsabiliser les jeunes et de les familiariser à la gestion de la chose publique afin que la cause des jeunes soit portée dans les instances de décision.

Quel est le contenu de votre message ? Allez-vous, vous aussi vous livrer aux promesses comme les vieux caciques de la politique ?
De quels caciques parlez-vous ? Ceux qui ont porté le pays dans l’abîme et ont conduit les jeunes à prendre les armes pour qu’ils végètent au pouvoir ? Non, soyons sérieux. Il s’agit pour moi de dire la vérité aux jeunes sur les très nombreuses réalisations du président Alassane Ouattara dont le bilan largement positif n’a pas besoin d’être terni par de fausses promesses. Le slogan de campagne du candidat Alassane Ouattara en 2010 était : ADO la solution. Tout observateur objectif reconnaitra que ce slogan s’est largement concrétisé sur le terrain. C’est ce que le président du Pdci-Rda, Son Excellence Monsieur Henri Konan Bédié, a reconnu en accordant un quitus à l’œuvre de son jeune frère Alassane Ouattara dont la traduction politique a été l’Appel historique de Daoukro de septembre 2013. Bédié est le père noble de la politique ivoirienne et le président Alassane a raison d’écouter ses conseils sages.
A l’endroit des jeunes, mon message est simple. Pourquoi ne pas soutenir une politique dont les actions positives se voient dans tous les secteurs de la vie socio-économique. Pourquoi ne pas accorder un second mandat à un homme qui a replacé la Côte d’Ivoire sur les rails du progrès après la parenthèse honteuse et douloureuse de la refondation au pouvoir ? Pourquoi ne pas faire confiance à un homme qui a mis les préoccupations au cœur de sa politique ? Tel est le message que je veux apporter aux jeunes de Côte d’Ivoire.

Tout cela est bien récité. Mais que répondrez-vous à tous les détracteurs qui contestent la politique de rattrapage reprochée à Alassane Ouattara ?
Le seul rattrapage que je vois, c’est d’avoir mis les problématiques de la jeunesse ivoirienne au cœur de ses préoccupations ; c’est les routes réhabilitées, les universités flambant neuf donnant envie d’étudier aux étudiants ; c’est d’accorder une place prédominante aux femmes à tous les échelons de la vie de la nation ; ce sont les diverses formes de micro crédits qui sont alloués aux femmes et jeunes pour favoriser l’éclosion de l’auto-emploi. Le rattrapage, c’est bien l’hibernation négative de la Côte d’Ivoire sous le règne du président Gbagbo.
Pour le reste, je vois des femmes et des hommes nommés aux postes de leur compétence lesquels se sont activés pour donner un contenu à leurs missions de créer le bien-être au sein des populations de ce pays. C’est cela le vrai rattrapage.

En conclusion, quel message lancez-vous aux jeunes?
Je demande aux jeunes d’oublier leurs divisions partisanes et d’encourager le Président Alassane Ouattara à continuer de poser des actes qui font de la Côte d’Ivoire un pays où il fait de nouveau bon vivre. Pour cela, je leur demande de voter tous le candidat unique du RHDP. ADO est le meilleur pour la Côte d’Ivoire qui gagne.
Interview réalisée par
F.C.
Commentaires

Titrologie



Le Nouveau Réveil N° 4098 du 10/10/2015

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie
Sondage
Nous suivre

Nos réseaux sociaux


Comment

Petites Annonces avec Annonces.ci  



Comment