Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

KKB (Candidat indépendant): débarrassez les Ivoiriens de Ouattara, peut valoir plusieurs mandats
Publié le mercredi 14 octobre 2015  |  L’intelligent d’Abidjan
Elections
© Abidjan.net par Atapointe
Elections apaisées: Kouadio Konan Bertin signe le Ballon de la PAIX
A l`initiative de l`ex-international footballeur Abdoulaye Traoré, le candidat indépendant Kouadio Konan Bertin (KKB) a décidé de s`engager dans des élections sans violence à travers la signature du Ballon de la Paix
Comment




Lentement mais sûrement, le candidat indépendant à la présidentielle, Kouadio Konan Bertin s’active à conquérir des voix pour cette élection de 2015. Une conquête qui passe impérativement par la quête de la bénédiction des têtes couronnes.

Au 5e jour de la campagne, à savoir le mardi 13 octobre 2015, Kouadio Konan Bertin est allé à la recherche de la bénédiction de la chefferie Ebrié d’Adjamé.

« Je suis venu vous dire, la main sur le cœur que je suis heureux d’être avec vous peuple Ebrié. Je me sens redevable de vous. Ce sont les Ebrié qui ont fait de moi un député à Port-Bouët. Je suis l’un des vôtres, je suis votre fils. Je suis venu vous confier ma candidature. Et avoir la bénédiction des ancêtres Ebrié », a déclaré d’emblée KKB.

Face au chef Ebrié KKB a égrené ce qu’il entend faire pour les Ivoiriens s’il est élu.

« Si je suis président de la Côte d’Ivoire, je m’attaquerais immédiatement à réconcilier le peuple. A le réunifier. De même qu’un pont peut valoir deux mandats, aujourd’hui débarrasser les Ivoiriens de Ouattara peut valoir dix voire quinze mandats. Tant que Gbagbo sera à La Haye, on ne peut pas dire que nous sommes réconciliés. Je m’emploierais à m’attaquer au chômage massif des jeunes. Pour y arriver, il faut que je donne à la Côte d’Ivoire une nouvelle vision. Une nouvelle vision est celle qui met fin à l’exportation de nos matières premières à leur transformation au plan local. Nous avons tout et nous ne transformons rien. Nous allons donc industrialiser la Côte d’Ivoire. Pour le faire, il faut avoir des capitaux. Des capitaux qui viennent de l’étranger. Il nous faut donc avoir un pays stable où il n’y a pas de guerre. Il faut faire en sorte que la Côte d’Ivoire redevient une sorte de paradis fiscal pour attirer les capitaux étrangers. Je ne construirais la Côte d’Ivoire sans reconstruire l’école ivoirienne », a expliqué Kouadio Konan Bertin aux chefs Ebrié. Et d’ajouter : « Je reste convaincu que le 25 octobre prochain, je serai président de la Côte d’Ivoire pour que tous les prisonniers sortent et que la paix revienne en Côte d’Ivoire. Et qu’on mette nos enfants au travail » Rappelant l’histoire de la Côte d’Ivoire, KKB a tancé le candidat du Rhdp en ces termes : « Depuis qu’Alassane Ouattara a été introduit dans le débat de la Côte d’Ivoire, nous n’avons plus réglé nos problèmes dans la paix et le dialogue. Tout se règle par la violence, la force et la brutalité. Ouattara s’est opposé à la dernière volonté de Felix Houphouët-Boigny, en refusant l’application de l’article 11 (…) Alassane Ouattara n’a jamais collé la paix à la Côte d’Ivoire depuis 93. Je rendrai la Côte d’ivoire ingouvernable, je mettrai la chienlit, je frapperai ce pouvoir et il tombera. Il a frappé, le pays est tombé. Quand, il n’y a personne pour décréter la chienlit, pour rendre la Côte d’Ivoire ingouvernable, on peut travailler ». Au nom de la chefferie Ebrié, le chef Simon Hoba a demandé au candidat indépendant de ne pas baisser les bras. « Tu es un homme de conviction. Tu as notre bénédiction Il faut aller jusqu’au bout », a-t-il conseillé avant de donner sa bénédiction au candidat.

Ange Kouadio
Commentaires


Comment