Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Georges Ezaley, DDC : « On ne change pas un médecin qui soigne bien », « Allez retirer vos cartes d’électeurs »
Publié le mercredi 14 octobre 2015  |  Partis Politiques
Le
© Partis Politiques
Le maire Georges Ezaley, directeur départemental de campagne de Ouattara à Grand-Bassam présente le bilan de son candidat
Comment




Depuis l’ouverture de la campagne, le maire Georges Ezaley, directeur départemental de campagne de Ouattara à Grand-Bassam est sans repos. Apres plusieurs sorties réussies, hier, à la cour royale au quartier France avec sa dynamique équipe. A cette occasion solennelle comme toutes les autres d’ailleurs, Georges Ezaley a présenté le bilan de son candidat, le président Alassane Ouattara. Il a évoqué les ponts, les routes, l’électricité, les hôpitaux, les écoles, adduction d’eau etc., Georges Ezaley a montré au roi des N’Zima Kotoko de Grand-Bassam, le travail d’hercule que fait le président Alassane Ouattara en quatre (04) ans seulement. Georges Ezaley a surtout présenté le candidat du Rhdp comme un travailleur infatigable, celui qui rend l’impossible possible, celui qui transforme la misère et la pauvreté en bonheur, celui qui redonne l’espoir à tous ceux qui l’ont perdu, les jeunes notamment. « Ado est le médecin de la Cote d’ivoire. En quatre (04) ans seulement d’exercice, le pays va mieux », a-t-il fait remarquer. Et d’ajouter « on ne peut pas changer un médecin qui soigne bien ». Le directeur départemental de campagne du candidat du Rhdp à travers le roi des N’Zima Kotoko de Grand-Bassam, a demandé aux populations de ne pas se tromper de choix. Pour lui, le seul qui peut sauver la Cote d’Ivoire, c’est incontestablement le président Alassane Ouattara. « Donnez-lui toutes les voix de Bassam au soir du 25 octobre. Evitez les bulletins nuls », a-t-il ordonné. Pour arriver à ce résultat, le maire Georges Ezaley a demandé aux populations de se rendre dans leurs différents lieux de vote pour retirer leurs cartes d’électeur. « Allez-y retirer vos cartes, ne ratez pas cette occasion. Ayez vos pièces, nous comptons sur vous », a-t-il conclu.
Commentaires


Comment