Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Campagne présidentielle: Banny perd le « COMBA » au profit de Bah Enoch
Publié le jeudi 15 octobre 2015  |  L’intelligent d’Abidjan
Adzopé/
© Autre presse par DR
Adzopé/ Politique: meeting de soutien à la candidature de Charles Konan Banny à la présidentielle de 2015
Samedi 5 septembre 2015. Adzopé. Le Premier Ministre .Charles Konan BANNY, candidat à l`élection présidentielle d`octobre 2015 a animé un meeting à Adzopé à la place de la nouvelle gare
Comment




Le vide devient de plus en plus grand autour de Charles Konan Banny, dans sa campagne pour l’élection présidentielle du 25 octobre 2015. Après Bah Enock puis les membres du FPI pro-Sangaré, c’est au tour du Collectif des ONG et Mouvements pour Banny (COMBA), qui décide de lâcher le président de la CNC, dans sa lutte pour le fauteuil présidentiel. Le mouvement dirigé par Loh Alexandre Guida a décidé de se désolidariser des actions du candidat Charles Konan Banny, dans le cadre de sa campagne présidentielle, pour se mettre à la disposition de Bah Enock. C’est à l’issue de l’AG Extraordinaire tenue par ledit collectif, le lundi 12 octobre 2015 à Angré, que la décision est tombée. « Nous ne nous reconnaissons plus dans le combat de Banny. Il a trahi notre confiance. Nous n’avons d’autres choix que de nous désolidariser de lui. Nous demandons à la jeunesse ivoirienne à se démobiliser pour Charles Konan Banny. Nous leur demandons de se retirer de sa campagne présidentielle. Nous leur demandons de se mettre désormais à la disposition de Bah Enock », a lancé Loh Alexandre Guida, le Coordonateur Général du Collectif, dans le communiqué final de la réunion. Dans ce communiqué, les 125 mouvements du COMBA reprochent deux faits majeurs à leur leader. D’abord, « la contradiction » entre son discours prononcé lors du meeting de la CNC, le mercredi 7 octobre 2015 à Yopougon, et sa décision aujourd’hui d’entrer en campagne. Un meeting au cours duquel, faut-il le rappeler, l’ex-Premier ministre ivoirien, aux côtés d’autres candidats de l’opposition, avait lancé un ultimatum de 48 heures au pouvoir pour ouvrir un dialogue afin d’obtenir des conditions pour une élection transparente. Faute de quoi, il se retirerait de la course à la présidentielle. « Comment Banny peut-il aller en campagne, alors que ces requêtes n’ont pas été satisfaites ? En plus, il va à l’élection alors que Samba David a été arrêté pour les activités de la CNC », a-t-il lancé. La deuxième raison se situe au niveau du programme de société de leur mentor. Selon les responsables du Collectif, le programme de gouvernement et de société de Konan Banny manque de clarté et de cohérence. En plus, ce programme ne présenterait aucun intérêt pour la jeunesse, les femmes et les populations défavorisées. Aussi, pensent-ils que la campagne présidentielle de Charles Konan Banny souffre de beaucoup d’ambigüité et d’à-peu-près, aussi bien dans son organisation que dans son déroulement. Le COMBA explique aussi son acte par « l’échec » de Banny à réconcilier les Ivoiriens, sous la Commission Dialogue Vérité et Réconciliation (CDVR), « alors qu’il avait les moyens de l’Etat et la confiance des Ivoiriens. Pour toutes ces raisons, nous ne pouvons plus le suivre. Car, nous ne voulons pas être un bouclier humain pour lui », a conclu Loh Alexandre Guida.

J H K
Commentaires


Comment