Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Présidentielle 2015 : les filières hévéa, palmier à huile et fruits & légumes s’en remettent à ADO
Publié le lundi 19 octobre 2015  |  AIP
Présidentielle
© Partis Politiques par DR
Présidentielle 2015 : les filières hévéa, palmier à huile et fruits & légumes s’en remettent à ADO
Après les acteurs de la filière du vivrier mardi et ceux de la filière viande, bétail et aquaculture, mercredi, ce sont les producteurs d’hévéa, de palmier à huile, de fruits & légumes qui ont affirmé samedi leur ferme adhésion pour le programme du président candidat Alassane Ouattara, dans le cadre de l’élection du 25 octobre prochain.
Comment




Après les acteurs de la filière du vivrier mardi et ceux de la filière viande, bétail et aquaculture, mercredi, ce sont les producteurs d’hévéa, de palmier à huile, de fruits & légumes qui ont affirmé samedi leur ferme adhésion pour le programme du président candidat Alassane Ouattara, dans le cadre de l’élection du 25 octobre prochain.

Réunis au Palais de la culture, à Treichville, de nombreux acteurs de cette filière, amenés par le président de la Chambre nationale d’agriculture, Bamba Sindou, ont dit s’en remettre au chef de l’Etat sortant car il représente le seul à même de prendre en compte leurs préoccupations, difficultés et attentes, si ce n’est déjà fait dans son programme. Et ce, disent-ils, au regard de tout ce qu’il a déjà accompli pour le monde agricole au cours de son premier quinquennat.

"Nous allons vers du concret et le concret, c’est le Président Ouattara. Les paysans ont horreur de l’aventure", a justifié le porte-parole de ces trois filières, Emile Nanga. Insistant sur leur soutien "fort, conscient et réfléchi qui se traduira dans les urnes le 25 octobre", il a énuméré leurs difficultés. Celles-ci se résument à la chute continuelle des prix d’achat de l’hévéa et du palmier à huile, à la disparition des petits planteurs d’ananas et de banane, a-t-il noté, réclamant une "réforme magistrale" de ces filières.

"Votre message sera fidèlement transmis, dans sa forme et dans son fond", a réagi Coulibaly Siaka Minayaha, le directeur de cabinet du ministre du l’Agriculture. Le représentant de Coulibaly Mamadou Sangafowa a félicité ses interlocuteurs pour leur choix "raisonnable et réaliste" qui garantit l’avenir de la Côte d’Ivoire. Il a dit considérer que la promesse de ces filières d’accorder au moins 95% à ADO est déjà une réalité, estimant que celui-ci est le 1er fertilisant de tous les citoyens ivoiriens.
(AIP)
cmas
Commentaires


Comment