Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Présidentielle 2015/ Message du candidat indépendant Kouadio Konan Bertin
Publié le lundi 19 octobre 2015  |  AIP
Présidentielles:
© Autre presse par Bado JB
Présidentielles: Kouadio Konan Bertin en campagne à Lakota
Au premier jour de campagne pour les présidentielles, le candidat indépendant Kouadio Konan Bertin (KKB) a animé un meeting à Serikoualilier dans le département de Lakota.
Comment




Mes chers compatriotes,

Depuis plus de deux décennies, notre pays, la Côte d’I voire, s’est peu à peu enfoncé dans une crise très profonde. Cette crise multiforme a ainsi désagrégé les structures et les liens sociaux qui ont, pendant longtemps, sédimenté notre communauté nationale. Ses conséquences immédiatement vécues au quotidien par chacun de nous tous ont pour noms : la division entre des populations naguère en parfaite harmonie, le recul démocratique sur des acquis obtenus de haute lutte et que nous pensions irréversibles, une justice partisane et aux ordres, la pauvreté qui gagne du terrain et un appareil sécuritaire totalement dévoyé.

Dans un pays qui avait tout pour jouer dans la cour des nations prometteuses, les interrogations liées aux besoins basiques des populations sont de retour : puis-je trouver à manger à mes enfants ? Suis-je capable de soigner ma famille ? Puis-je i nscrire mes enfants dans une école ? Mes enfants ont-ils les mêmes chances que d’autres face aux offres d’emploi ? Si je suis victime, à quelle justice dois-je recourir ? Les opérateurs économiques ivoiriens ont-ils encore accès aux marchés publics ? Notre société est malade et nos vies, vos vies et celles de nos enfants sont en danger. Nous connaissons les responsables. A ce jour, rien n’indique qu’ils aient pris la mesure des périls dans lesquels ils nous précipitent. Bien au contraire, tout porte à croire que si vous leur confiez le pays pour cinq années encore, la Côte d’Ivoire éprouvera les pires difficultés à s’en relever et accusera un retard irrattrapable de si tôt.

Mes chers compatriotes,

A quelques jours de l’échéance présidentielle dans notre pays, la gouverna nce actuelle mérite attention, car elle nous fait regarder dans le rétroviseur. Elle remet au cœur du débat politique la question de l’amélioration des conditions de vie de nos compatriotes. Nous aurions tort de laisser faiblir, trop longtemps encore, notre pays. La situation actuelle inquiète et nous interpelle. Il n’y a qu’à voir le recul démocratique dans lequel nous sommes. Je vous propose un repositionnement démocratique qui, ma foi, permettra à tout un chacun de laisser libre cours à sa pensée sans en être inquiété.

A ce stade de mon propos, permettez-moi de partager avec vous quelques analyses sur l’état de la Côte d’Ivoire, notre pays. Comme moi, vous vous rendez bien compte que toute occasion pour les tenants actuels du pouvoir leur permet des torrents d’autocélébration déferler de l&r squo;olympe où ils sont définitivement perchés. A les entendre, tout va bien. Très bien même. C’est à peine s’ils n’en viennent pas à nous reprocher de nous plaindre de notre condition, tellement ils sont à nos soins. Frénétiquement, reviennent dans leurs discours, les mêmes poncifs : le pont HKB, celui de Jacqueville, les ponts à venir, le retour des investisseurs, et j’en passe. Plus que jamais, c’est maintenant, lors de cette élection présidentielle que, par votre vote massif et votre vigilance, vous devez mettre un terme à la descente aux enfers de notre pays. Vous devez barrer la route à ceux qui foulent aux pieds notre Constitution, qui est l’épine dorsale de notre Etat. Vous devez dire non à l’injustice criarde et aux mensonges sur la vie que vous et vos enfants menez au quotidien. Vous devez refouler ceu x qui divisent les ivoiriens pour régner. Vous devez refuser de vous faire manipuler par les chiffres fantaisistes et mensongers.

Pour ma part, je vous propose une alternative robuste et l’espérance d’une reconquête nouvelle axées sur sept priorités :

la construction de notre stabilité politique dans le respect de chaque ivoirien et dans la cohésion nationale retrouvée ;
l’édification d’une nouvelle société ivoirienne sur les dépouilles de l’ordre social actuel fondé sur le creusement des discriminations, des injustices et du désordre ;
la revalorisation de la fonction enseignante pour une école de qualité qui garantit à tous l’égalité des chances ;
la lutte contre le chômage des jeunes à travers des choix économiques axés sur la transformation industrielle de nos ressources naturelles et agricoles ;
la réduction de la pression fiscale ;
le rétablissement de chaque ivoirien dans sa dignité à travers une politique de solidarité publique clarifiée et mieux structurée ;
la restauration de la fierté des ivoiriens et de l’image internationale du pays.


Faites-moi confiance
Commentaires


Comment