Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Côte d’Ivoire/Présidentielle: 8000 éléments des forces de sécurité vont sécuriser le scrutin à l’ouest
Publié le mardi 20 octobre 2015  |  APA
Défense:
© Ministères par BIPA
Défense: Bruno Fanucchi et l`AJD font leurs adieux au général Bakayoko à l`issue de leur séjour
Lundi 10 juin 2013. Abidjan. Camp Gallieni. Visite d`adieu du président Bruno Fanucchi et de l`Association des journalistes de défense de France (AJD) au général Soumaïla Bakayoko, chef d`état-major général des FRCI
Comment




Quelque 8000 soldats des forces de sécurité seront déployés à l'ouest de la Côte d'Ivoire dans le cadre de la sécurisation de l'élection présidentielle de dimanche prochain à travers l'opération "Aube nouvelle".

L'information a été donnée lundi, à Man dans l'extrême ouest du pays par le Général de corps d'armée Soumaïla Bakayoko lors de quelques consignes à ses hommes.

«(…) Nous avons dans le cadre de l'élection présidentielle 2015 mis en place l'opération Aube nouvelle. Nous sommes venus donc à Man nous assurés de l'effectivité de cette opération sur le terrain et voir comment tout se déroule sur le terrain », a-t-il expliqué.

Selon lui, cette opération qui a été conçue avec toutes les forces ivoiriennes et onusiennes vise essentiellement à sécuriser les populations et à veiller sur le bon fonctionnement de l'élection présidentielle.

Elle se décline en trois phase à savoir : la police et la gendarmerie qui se charge de la sécurité des lieux de votes et les électeurs. Les militaires, force de réaction rapide interviendront en cas de besoin en renfort à la gendarmerie et la police . Les forces onusiennes viendront appuyer les forces précitées en patrouillant la ville afin de rassurer les populations.

Pour le chef d'Etat-major général des armées, le bilan en matière sécuritaire de la campagne est satisfaisant dans la mesure où chaque candidat a été appuyé de forces de l'ordre en raison de 15 éléments, pour le bon déroulement de leur campagne.

A cela s'ajoute la sécurisation des lieux de meetings dans les différentes localités. Pour ce qui est des résultats de l'élection, Soumaïla Bakayoko a rassuré que tout a été mis en œuvre pour que le matériel électoral soit acheminé en toute sécurité.

Poursuivant, il a exhorté les populations à avoir un esprit citoyen et à s'éloigner des violences. «(…) Nous sommes en période électorale. Cette période à laquelle les tensions ne sont pas bienvenue. Il faut savoir être citoyen et voter sans la moindre violence. Nous appelons toutes les populations de Côte d'Ivoire à voter dans le calme et la sérénité", a conseillé l'officier Général.

Pour lui, "une élection ne se fait pas dans la violence car il nous faut choisir celui qui aura la destinée de notre pays. Après les élections, nous continuerons à vivre ensemble sur cette même terre. Il n'y a donc pas lieu de s'adonner à la violences", a-t-il conclu.

Ce sont au total 28 350 forces de l'ordre dont 11.500 policiers, 11.500 gendarmes et 5350 militaires qui seront déployés sur le terrain . A cela s'ajoute 6000 forces Onusiennes qui quadrilleront le pays dans le cadre de cette opération pour une élection apaisée et sécurisée.

Après Man, le général Soumaïla Bakayoko a mis le cap sur Bouaké dans le Centre-Nord du pays pour la mise en place du même dispositif.

PIG/BM/ls/APA
Commentaires


Comment