Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Affi promet de faire passer le budget de l’Etat de 5000 à 10 000 milliards FCFA
Publié le mercredi 21 octobre 2015  |  APA
Présidentielle
© Abidjan.net par Mike Yao
Présidentielle 2015: le candidat Affi N’guessan face au Patronat
Mardi 20 Octobre 2015. CGECI Abidjan-Plateau. La Confédération Générale des Entreprises de Côte d`Ivoire (CGECI), à reçu le candidat du Front Populaire Ivoirien (FPI), Pascal Affi N’guessan dans le cadre de la campagne présidentielle 2015.
Comment




Abidjan (Côte d’Ivoire) - Le Président du Front populaire ivoirien (FPI) Pascal Affi N’guessan à promis, mardi, à Abidjan de faire passer le budget de l’Etat de 5000 milliards de FCFA à 10 000 milliards de FCFA, s’il est élu à l’issue de l’élection présidentielle dont le premier tour est fixé au dimanche 25 octobre prochain.

M. Affi N’guessan s’exprimait "Face au Patronat", une tribune initiée par la Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire (CEGECI) dédiée aux candidats à l’élection présidentielle ivoirienne pour présenter chacun son projet de société et sa vision pour le secteur privé.

"On ne peut pas atteindre l’émergence avec une économie principalement basée sur l’agriculture", a soutenu le candidat du FPI qui a par ailleurs abordé les sujets relatifs à la sécurité, à l’éducation, à l’emploi et à la dette publique.

Il a rassuré les patrons d’un engagement fort de l’Etat qui se traduira notamment par la "baisse considérable de l’impôt et la hausse du budget de l’Etat de 5000 milliards de FCFA à 10 000 milliards de FCFA".

Pour résoudre le problème du chômage en Côte d’Ivoire, Pascal Affi N’guessan, compte "développer la formation professionnelle". "La Côte d’Ivoire produit davantage de chômeurs. Notre système est déconnecté de la réalité. Il faut un dialogue entre les ministères de l’éducation nationale, de l’enseignement technique et les Chefs d’entreprises", a proposé M. Affi, faisant observer que "nous allons développer la formation professionnelle qui est un parent pauvre".

Le candidat du FPI, a indiqué que le socialisme qu’il prône n’est pas en contradiction avec l’économie libérale. Selon lui, la création d’emplois passe également par un assainissement de l’administration publique ivoirienne.

"Nous allons assainir et créer des emplois publics, créer un commissariat à la productivité rattaché au Premier Ministre, professionnaliser les filières, favoriser l’auto-emploi",a-t-il annoncé, ajoutant que " nous comptons sur le secteur privé pour créer 250 000 emplois par an".

Selon Pascal Affi N’guessan , les entreprises privées doivent être "la colonne vertébrale du pays". Mais, a- t-il regretté, "il y’a un manque de politique économique actuellement. La dette intérieure a tué beaucoup de Petites et moyennes entreprises (PME)".

Pour lui, il faut payer régulièrement les entreprises (...) L’Etat doit être au service des entreprises. L’Etat et l’entreprise doivent évoluer en synergie, être partenaire dans l’action de développement".

Sur la question foncière, le candidat du FPI estime qu’ "il faut immatriculer les terres. Pour avoir une agriculture moderne, il faut utiliser des méthodes modernes pour régler la question d’identification de la terre. Les géomètres seuls ne peuvent pas nous permettre d’y parvenir".

Le candidat du FPI s’est engagé à promouvoir la paix et un climat social apaisé même s’il n’est pas élu à l’issue du scrutin présidentiel. "Nous avons opté pour l’apaisement et vous savez ce que ça me coûte. Travailler dans la paix c’est un capitale politique" a-t-il conclu.

Après le Chef de l’Etat sortant Alassane Ouattara le 14 octobre dernier , Affi N’guessan était le deuxième invité du patronat ivoirien dirigé par Jean Kacou Diagou qui s’est réjoui de de cette présence du Président du Front Populaire Ivoirien (FPI).

SY/ls/APA
Commentaires


Comment