Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

En 4 ans Alassane Ouattara a «effacé toute trace de guerre en Côte d’Ivoire» (Guillaume Soro)
Publié le mercredi 21 octobre 2015  |  APA
Présidentielle
© Partis Politiques par DR
Présidentielle 2015 : Guillaume SORO mobilise Zuenoula pour le Candidat Alassane OUATTARA
Le President du Conseil Politique de campagne du candidat du RHDP Guillaume Kigbafori Soro a animé le 19 octobre un meeting à Zuenoula
Comment




Vavoua(Côte d'Ivoire) - En quatre ans de mandat, le chef de l'Etat Alassane Ouattara a "effacé toute trace de guerre en Côte d'Ivoire", s'est félicité, mardi, à Vavoua (Centre-Ouest), Guillaume Kigbafori Soro, Président du Conseil politique de la campagne de M. Ouattara, candidat unique du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) à la présidentielle du 25 octobre prochain.

"En quatre ans, il (Alassane Ouattara) a montré qu'on peut travailler. Parce que malheureusement on n'a pas insisté sur la culture du travail auprès des ivoiriens", a déclaré M. Soro, regrettant qu'on a "pris comme prétexte la guerre pour ne rien faire en Côte d'Ivoire".

"La guerre excusait tout, la guerre expliquait tout. Mais, Alassane Ouattara a montré qu'on peut prendre un pays qui a fait la guerre et en quatre ans, effacer toute trace de guerre dans le pays", a-t-il expliqué lors d'un meeting dans la cadre de la campagne électorale qui s'achève vendredi à minuit .

M. Soro qui a appelé les populations à faire le bon choix le dimanche prochain en votant Alassane Ouattara, a rendu auparavant, un hommage à la ville de Vavoua qui a été contrôlée par les Forces Nouvelles , l'ex-rébellion ivoirienne dont il a été le leader de 2002 à 2011. Vavoua a été l'objet d'intenses combats entre l'armée loyaliste et les ex-rebelles.

"Ca n'a pas été facile pour les populations de Vavoua", a-t-il rappelé, ajoutant qu'en "rentrant tout à l'heure dans la ville, j'ai été parcouru par des frisons. Vavoua, cette ville martyre, avec son lot et son cortège de morts".

" Je me rappelle de Monokozoï. Je me rappelle des souffrances de ces populations. Lors de mon passage en 2004 et je suis revenu après. J'ai vu une ville, qui de ville fantôme a commencé progressivement à reprendre goût à la vie, à reprendre progressivement son souffle", a fait observer Guillaume Kigbafori Soro.

Plus de 6,3 millions d'électeurs ivoiriens sont convoqués aux urnes le dimanche prochain pour choisir le Président de la République de la Côte d'Ivoire parmi une dizaine de candidatures.
LS/APA
Commentaires


Comment