Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Présidentielle 2015 : Dimanche, nous irons au vote avec une liste fiable et certifiée, assure Gervais Coulibaly (CEI)
Publié le samedi 24 octobre 2015  |  AIP
Election
© CEI par DR
Election du Président de la République du 25 octobre 2015 / Gervais Coulibaly, Vice-président de la CEI : « Dimanche, nous irons au vote avec une liste fiable et c certifiée »
Vendredi 23 octobre 2015. Abidjan
Comment




Abidjan – Le vice-président de la Commission électorale indépendante (CEI), Gervais Coulibaly, rassure que les Ivoiriens iront au vote dimanche une liste fiable et certifiée.

Entouré de MM. Antoine Adou, conseiller du président de la CEI, et Souleymane Diabaté, directeur de cabinet, le vice-président s’exprimait vendredi lors d’un point presse pour se prononcer sur les affirmations de doublons sur la liste électorale 2015 du candidat Charles Konan Banny.

Il a expliqué qu’après plusieurs rendez-vous manqués, les services du candidat ont fini par se présenter jeudi dernier avec un dossier. « Ils ont refusé que nous ouvrions le dossier pour l’analyser en leur présence », a précisé le vice-président.

« Nous sommes donc co nvenus que nous nous retrouvions ce vendredi à 15H 30. C’est dans l’attente que nous avons appris qu’il a annoncé qu’il se retirait du processus », a poursuivi Gervais Coulibaly.

La Commission électorale a tout de même tenu à aborder le fonds du dossier. Projection à l’appui, Antoine Adou a minutieusement décortiqué les sept cas que le candidat Banny avait remis à la presse. D’emblée, il a indiqué que Charles Konan Banny n’avait en sa possession que le fichier électoral avec des données alpha numériques uniquement (nom, prénoms, date et lieu de naissance, filiation, etc. …), la CEI s’étant réservée le fichier électoral avec donnée biométrique (photo, empreintes digitales).

Ce qui a donc semblé être des doublons au candidat Ba nny n’en était pas puisque les empreintes digitales ne sont guère identiques, explique la CEI, soulignant que le candidat Pascal Affi N’Guessan avait relevé les mêmes griefs mais avait été rassuré lors d’une séance de travail avec la CEI.

« Que tout le monde se rassure, il n’est pas possible de voter deux fois pour un électeur. La biométrie ne le permet pas », a assuré le conseiller du président Youssouf Bakayoko.

Le vice-président Gervais Coulibaly a noté que les cas présentés par M. Banny étaient déjà sur la liste électorale 2010. « Je constate que c’est M. Banny, en tant que Premier ministre à l’époque, qui avait accepté la biométrie et sélectionné l’opérateur qui avait confectionné la li ste. Il ne peut mettre son travail en doute. La liste de 2010 a été certifiée par tous », a-t-il rappelé.

Pour lui, il faut sortir de ce débat et se concentrer sur les derniers préparatifs du scrutin.

Interrogé sur les différentes annonces de retrait, Diabaté Souleymane a affirmé qu’aucune conséquence ne peut être tirée. « Si des suffrages sont exprimés en leur faveur, la commission devrait en tenir compte », a-t-il dit.

(AIP)
cmas
Commentaires


Comment