Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Scrutin Présidentiel 2015 : la CNC dénonce des violations du code électoral
Publié le mardi 27 octobre 2015  |  Abidjan.net
Scrutin
© Abidjan.net par JOB
Scrutin Présidentiel 2015 : la CNC anime une conférence de presse
Lundi 26 octobre 2015. Abidjan. La CNC (Coalition Nationale pour le Changement) a animé une conférence de presse pour se prononcer sur l’élection présidentielle du 25 octobre dernier.
Comment




La CNC (Coalition Nationale pour le Changement) a déclaré que ‘’le taux de participation aux élections présidentielles du 25 octobre 2015, en Côte d’Ivoire oscillerait entre 15 et 18%’’ au cours d’un point de presse, qui s’est tenu le lundi 26 octobre 2015, au QG de Charles Konan Banny, (Abidjan). Selon le porte-parole, M. Tiéidé Gervais, la CNC voudrait partager à chaud l’appréciation qu’elle fait du scrutin présidentiel du dimanche 25 octobre 2015. (CNC)

« Nous voulons analyser avec vous et relever avec vous, les irrégularités et les insuffisances du processus de ce scrutin électoral. Ensuite parler du taux de participation qui est une réponse du peuple de Côte d’Ivoire à l’appel lancé par la CNC à s’abstenir de voter » a soutenu M. Tiéidé Gervais.

Selon le porte-parole de la CNC, contrairement à ce que dit le code électoral, la CEI et le Gouvernement ont pris la résolution de proroger le délai du vote en violation des dispositions de la loi électorale.
‘’Le code électoral dit que les cartes d’électeurs doivent être distribuées à 15 jours avant les élections, et jusqu’à deux jours, on allait de report en report parce qu’il n’y avait pas d’affluence. La population affichait une indifférence totale qui se traduisait par le peu d’engouement dans le retrait des cartes d’électeurs’’ a-t-il fait remarquer.
M. Tiéidé Gervais a expliqué qu’après une collecte de données effectuée par les 26 organisations que compte la CNC, le 25 octobre, dans tous les centres de vote sur toute l’étendue du territoire, ‘’la CNC fait constat de l’ouverture tardive des bureaux de vote. Cela pour plusieurs raisons, à savoir que le matériel n’était pas prêt, les tablettes biométriques ne fonctionnaient pas ou en nombre insuffisant, plus grave les agents électoraux n’avaient pas été formés les manipuler. Ce qui a occasionné un grand retard pour commencer le vote’’.
Pour ce qui est des irrégularités flagrantes de nature à entacher la crédibilité du scrutin, il y a eu selon la CNC des intimidations avant les élections. « Ils sont nombreux les fonctionnaires et agents de l’Etat, du Parapublique et même du privé, à qui on a fait comprendre clairement qu’ils doivent aller voter sous peine de se voir sanctionner » a relevé M. Tiéidé Gervais.

Il a par ailleurs souligné que ‘’le convoyage de certains électeurs, lorsqu’on a constaté que l’affluence était très timide voire dérisoire, dans certains bureaux de vote tels qu’à Abobo et dans le nord du pays’’.
« Il nous est revenu que le parti Etat, le RDR s’est employé à convoyer des électeurs et de les faire voter plusieurs fois, moyennant une rémunération de 3 à 5 000 F CFA » a déclaré M. Tiéidé Gervais au nom de la CNC.



Commentaires


Comment