Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

La viande braisée «CHOUKOUYA» : prudence !!!
Publié le mercredi 4 novembre 2015  |  Bien-être
Gastronomie
© Abidjan.net par Serges T
Gastronomie : Festival des grillades d`Abidjan 2012.
Le festival des grillades d`abidjan 2012 s`est tenu le 01 et 02 septembre au palais de la culture.
Comment




Les preuves d’un lien entre cancer et viande cuite sur une source de combustion se renforcent depuis des décennies. Aussi, la consommation excessive de «choukouya» nous expose à des maladies pour au moins trois raisons.


La viande grillée au barbecue, et autres «choukouya», est loin d’être la chose la plus saine à avaler. De plus en plus d’études établissent un lien entre cancer et cuisson de la viande à la flamme. La combustion du bois, du gaz ou du charbon chimiques est appelée hydrocarbures polycycliques aromatiques (HAP).

On sait que l’exposition à ces HAP provoque des cancers de la peau, du foie ou encore de l’estomac chez des animaux de laboratoire. Chez les humains, des études épidémiologiques lient cancer et exposition régulière aux HAP. Quand les HAP d’une flamme se mélangent avec l’azote contenue, par exemple, dans une tranche de viande, ils se transforment en HAP nitrés, ou NHAP. Les NHAP sont, en laboratoire, encore plus carcinogènes que les HAP. Ainsi, la viande grillée peut s’avérer dangereuse pour votre santé.

Cancer et fumaison

Les preuves d’un lien entre cancer et viande cuite sur une source de combustion se renforcent depuis des décennies. Dans les années 1960, des épidémiologistes observèrent pour la première fois une corrélation entre cancer et consommation d’aliments fumés. Le Japon, la Russie et l’Europe de l’Est, où le fumage est un moyen courant de conserver de la viande et du poisson, devinrent les laboratoires de la recherche sur les cancers gastriques.

Des études plus récentes laissent même entendre que la consommation de viande fumée pourrait provoquer d’autres cancers, pas uniquement dans le tractus gastro-intestinal. Une étude de 2012, par exemple, établit un lien entre consommation de viande fumée et cancer du sein

Le bois et le charbon utilisés sont très toxiques.

Selon Laurent Aké-Assi, Ethnobotaniste, éminent Professeur à l’Université de Cocody, «Le bois bété, le tali de forêt et de savane, sont des bois très toxiques qui agissent sur le cœur…». M. Ballé Pity, ex-Directeur général du Centre Technique Forestier Tropical de Côte d’Ivoire (CTFT-CI), abonde dans le même sens. «Le bois vert de l’hévéa est toxique…. Il s’agit principalement des substances chimiques contenues dans le caoutchouc de l’hévéa et de la mansoïne contenue dans le bois bété. Cette substance est un poison dangereux que les Bété utilisaient pour empoisonner leurs fl èches», révèle-t-il. Ainsi, les aliments directement fumés et braisés (poissons fumés et divers poulets et poissons dits «piqués» avec du bois d’hévéa coupés verts (la pyrolyse) sont très nocifs.

Tous les charbons sont cancérigènes à cause du carbone qui se dépose sur les aliments lors du fumage et/ou des grillades, Les producteurs de charbon ne respectent aucune norme.

Ils utilisent plusieurs essences de bois dans le même four sans tenir compte de la qualité du bois pour faire le charbon. Tout y passe, pourvu qu’ils soient carbonisés et mis en vente sur le marché pour se faire de l’argent.

Le «choukouya» rompt l’équilibre acido basique alimentaire.

Le «Choukouya» se consomme habituellement avec de l’attiéké. Des aliments que la digestion transforme en acide de tout genre pouvant entrainer une hyper acidifi cation de l’organisme entraînant, déminéralisation, arthrose et ostéoporose,…

Un conseil : le «choukouya» a consommé avec modération et accompagné de légumes.

AS
Commentaires


Comment