Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Recettes douanières de l’Aéroport et du Port de San Pedro: Les colonels Traoré et Kondro et le commandant Ouattara Youssouf débarqués, le commandant Damana sous pression
Publié le samedi 7 novembre 2015  |  L’intelligent d’Abidjan
Comment




Le temps est au ménage au département des Recettes des Douanes ivoiriennes, aussi bien à l'Aéroport qu'à la Direction régionale sis au Port de San Pedro.
Ainsi le colonel Traoré Harouna n'est plus le chef du service des recettes à l'aéroport d’Abidjan. Le receveur a été démis pour n'avoir pas pu produire dans les délais des chèques estimés à un montant d'environ 1 milliard 973 millions FCFA. Mis en demeure de donner des explications, l'ex-chef de service a immédiatement recouvré des chèques d'un montant de 200 millions FCFA. Le colonel Traoré a ensuite été remplacé en urgence par le chef de service du recouvrement à l'aéroport.
Le prédécesseur du colonel Traoré, le colonel Kondro est lui aussi soupçonné d'avoir fait un trou de 533 millions FCFA. Les proches de M. Kondro qui ne s'est pas présenté au travail depuis plus d'un an pour cause de maladie, parlent plutôt d'un trou de 120 millions FCFA disparus et introuvables après l'ouverture du coffre-fort, en l'absence même du colonel Kondro.
Au niveau de la Douane à San Pedro, le commandant Ouattara Youssouf a été muté de la direction locale des recettes à la DARRV (Direction de l’Analyse de Risques, du Renseignement et de la Valeur) à Abidjan, suite à la découverte d'un déficit portant sur plusieurs milliards de FCFA : les états des déclarations enregistrées par les services de la Douane à San Pedro, n'ont pas coïncidé avec les états réels des recettes encaissées.
En dehors des mutations, ou des relèvements de leurs services, les agents concernés n'ont pas fait l'objet de sanctions, ni de mesures disciplinaires ou judiciaires dans l'attente de la fin des enquêtes ouvertes par les services de l'Inspection Générale des services de Douanes.
Approchée, une source introduite de la douane confirme ces mutations mais elle réfute la thèse de détournement. Selon cette source, le système électronique et informatique en place à la douane, ainsi que les contrôles multiples ne permettent pas des détournements de ces montants. « Si des responsables ont été remplacés, ce n'est pas parce qu'ils ont détourné de l'argent, mais parce qu'ils n'ont pas atteint les objectifs qui ont été assignés, et parce qu'ils n'ont pas su prendre les initiatives nécessaires pour améliorer la performance dans leur service », explique la source, qui ajoute que la direction générale ne protège pas les agents indélicats. En d'autres mots, il est reproché, selon notre source, un certain laxisme dans les relations avec les partenaires de la Douane, et dans le processus de recouvrement des taxes et frais. Ainsi des opérateurs et partenaires qui doivent des paiements à la douane, ne sont pas mis en demeure, et bénéficient de traitement de faveur dans les recouvrements, de la part des agents mutés. Ceux-ci sont soupçonnés de collusion, et même de percevoir des dessous de table au détriment des Douanes ivoiriennes, pour retarder l'encaissement des ressources. C'est pour mettre fin à cette situation que les concernés ont été relevés de leur fonction, en attendant des enquêtes approfondies, pour une éventuelle suite disciplinaire et judiciaire.

Quoi qu’il en soit, il y a bel et bien un malaise
« À votre avis, pourquoi peut-on muter successivement deux directeurs d’un service aussi important ? Ceux qui font les choix des hommes n’ont-ils pas assez de jugeote pour mettre les personnes qu’il faut à la place qu’il faut ? Peut-on simultanément se tromper sur le choix de deux personnes à un poste d’une telle envergure ? », interroge un agent des douanes.
Selon lui, le débarquement aussi rapproché de deux directeurs au niveau des services de la recette douanière de l’aéroport Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan est une première du genre.
« Je n’ai jamais vu ça et des choses se murmurent. Je ne pense pas que ces deux directeurs à la Recette de l’aéroport aient été mutés seulement pour insuffisance de rendements. Mais, il sera difficile qu’on vous dise quel est le motif réel de leur disgrâce », a-t-il ajouté.

Commandant Damana marche sur des œufs
Et de dire que le commandant Damana, actuel directeur intérimaire à la Recette douanière de l’aéroport d’Abidjan marche sur des œufs à cause de cette situation.

Charles Kouassi
Commentaires


Comment