Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Art et Culture

Festival du Film documentaire de Blitta (Togo) : Bonne moisson pour le cinéma ivoirien
Publié le mercredi 11 novembre 2015  |  Abidjan.net
5ème
© Autre presse
5ème édition du Festival International du film documentaire de Blitta (FESDOB)
Comment




Les lampions se sont éteints sur le Festival du film documentaire de Blitta au Togo, avec une bonne moisson du cinéma ivoirien.

’’ Fonon’’ le Génie du fer’’ du 
réalisateur Coulibaly Seydou a remporté le Prix du meilleur court métrage, empochant la somme de 500 000 CFA. Quand le prix de la meilleure image est revenu au film ’’ Karité, mânes des savanes’’ de la réalisatrice Félicia Kouakou, qui a reçu la somme de 150 000 F CFA.

Placée sous le thème : « le film documentaire pour une intégration des peuples », la 5ème édition du Festival International du film documentaire de Blitta (FESDOB) s’est tenu du 4 au 7 novembre. Pour l’édition 2015, sept (7) œuvres dans des catégories différentes ont été couronnées à savoir, le prix de meilleur long métrage, le prix de meilleur court métrage, le prix de meilleurs images, le prix de meilleurs sons, le prix de l’espoir du film documentaire court métrage, le prix d’encouragement pour le film documentaire togolais et du prix spécial dénommé « prix de l’intégration sous régionale ».

Le Festival a servi d’ateliers de formation à l’attention des jeunes en vue d’une maîtrise réelle des métiers du cinéma. Ce sont environ 28 films qui ont été projetés. Il y’a eu des expositions et des ventes d’œuvres cinématographiques, des ateliers de formation et des masters class à l’intention des participants.

Selon le commissaire du FESDOB, Dénis Essohanam le festival a tenu toutes ses promesses en sensibilisant par le film documentaire des jeunes du monde aux vertus de la diversité et du dialogue interculturel et interreligieux sur la base du paradigme d’une humanité plurielle où diversité et dialogue interculturel se renforcent mutuellement. La production et la scénarisation étaient au centre de cette 5ème édition du FESDOB.



Elisée B.
Commentaires


Comment