Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Une « écoute » potentiellement explosive pour la Côte d’ivoire et le Burkina Faso
Publié le vendredi 13 novembre 2015  |  LeMonde.fr
Coopération
© Abidjan.net par Mike Yao
Coopération : réunion préparatoire de la quatrième conférence au sommet du Traité d`Amitié et de Coopération Côte d`Ivoire - Burkina Faso
Lundi 07 Juillet 2014.Abidjan. Le ministre ivoirien des affaires étrangères, M. Charles Koffi Diby a reçu son homologue burkinabé, M. Yipènè Djibril Bassolé et une délégation d`experts, pour une réunion préparatoire de la quatrième conférence au sommet du Traité d`Amitié et de Coopération Côte d`Ivoire - Burkina Faso. Photo : Djibril Bassolé.
Comment




C’est une conversation qui n’est pas authentifiée et qui ne le sera sûrement jamais. Mais s’il ne s’agit ni d’un montage, ni d’une manipulation, ce qui ne peut être exclu tant les deux protagonistes ont l’habitude de la discrétion au téléphone, elle est purement et simplement explosive. Publiée sur Facebook, tout d’abord par plusieurs personnalités proches de Laurent Gbagbo, elle a enflammé le net, jeudi 12 novembre, et ses conséquences pourraient être immenses pour l’avenir politique de la Côte d’Ivoire, du Burkina Faso et des relations entre les deux pays.

Présenté comme une fuite sur des écoutes menées lors du coup d’état au Burkina Faso, l’extrait de l’entretien téléphonique de plus de 16 minutes entre le président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, Guillaume Soro, et l’ancien ministre des affaires étrangères de Blaise Compaoré, Djibrill Bassolé, est accablant. S’il est vrai, ce que le service de communication du premier a déjà démenti en évoquant « une grossière tentative de manipulation de la voix de M. Soro à des fins délictueuses » et « un enregistrement mensonger » aux « visées politiques malsaines », celui-ci atteste d’une implication directe des deux hommes dans le putsch qui a secoué le Burkina Faso lors de la deuxième quinzaine du mois de septembre. Pas dans sa préparation mais dans la réalisation de ses objectifs politiques : permettre aux anciens proches de Blaise Compaoré, exclus de la présidentielle repoussée depuis au 29 novembre, de revenir dans la course.
... suite de l'article sur LeMonde.fr




Affaire ``Putsch manqué au Burkina``: l`audio (non authenfifié) diffusé sur le compte du journaliste Théophile Kouamouo
Publié le: 13/11/2015  |  Autre Presse Radio

Commentaires


Comment