Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Séminaire de restitution des résolutions et recommandations sur l’évaluation du livre V du Code des Assurances.
Publié le lundi 16 novembre 2015  |  Ivoire-Presse
Séminaire
© Autre presse
Séminaire sur l’évolution des dispositions du livre du code des assurances
L’Association Nationale des Courtiers d’Assurances et de Réassurances de Côte d’Ivoire (ANCARCI) a organisé un séminaire de restitution des résolutions et recommandations sur l’évolution des dispositions du livre du code des assurances en collaboration avec la Direction Générale du Trésor et de la Comptabilité Publique DGTCP les 08, 09 et 10 septembre 2015 à l’Ivoire Golf Club d’Abidjan.
Comment




Les jeudi 12 et vendredi 13 novembre ont eu lieu au siège de l’ANCARCI (Association Nationale des Courtiers d’Assurance et de Réassurance de Côte d’Ivoire) les séminaires de restitution des résolutions et recommandations sur l’évaluation du Livre V du Code des Assurances tenu du 08 au 10 septembre à l’Ivoire Golf club d’Abidjan, sous l’égide du Ministère auprès du Premier Ministre chargé de l’Economie et des Finances. Ces restitutions ont été présentées à l’ensemble de la corporation par Messieurs Koné Ibrahim, premier vice-président par ailleurs conseiller du président de la FIAC (Fédération Interafricaine des Assureurs Conseils) et Coulibaly Niennenkariga Habib, responsable de la commission scientifique et formation de l’association. Selon le rapport du séminaire, dont copie a été remis à tous les participants, il faut noter qu’il y a eu (07) sept résolutions, dont désormais la fixation d’une production globale annuelle (primes émises) d’un montant global de 60 millions de Francs CFA ainsi que des éléments probants ou lettres d’intentions justifiant la réalisation de ce chiffre d’affaires prévisionnel pour toutes personnes voulant embrasser ce métier. Au titre des recommandations qui sont au nombre de (05) cinq, il faut noter entre autres l’instauration de nouvelles assurances obligatoires ainsi que la participation d’un pool de courtiers locaux aux risques afférents aux grands travaux de l’Etat et/ou une cogestion de ces risques avec les courtiers internationaux choisis en amont comme cela se fait en compagnie d’assurances à travers la coassurance. Il s’agit sans nul doute de recommandations très importantes pour le développement du courtage local car cette activité reste encore très largement dominée par les multinationales.
Commentaires


Comment