Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Liberté d’expression: l’UNESCO veut construire une relation de confiance entre policiers et journalistes
Publié le lundi 16 novembre 2015  |  Abidjan.net
Liberté
© Autre presse par DR
Liberté d’expression: l’UNESCO veut construire une relation de confiance entre policiers et journalistes
Samedi 14 novembre 2015. Grand-Bassam. Séminaire de formation organisé par le bureau d’Abidjan de l’UNESCO pour établir une relation de confiance entre policiers et journalistes.
Comment




Bâtir une relation de confiance entre policiers et journalistes. Tel est l’objectif du séminaire de formation organisé par le bureau d’Abidjan de l’UNESCO à Grand-Bassam samedi 14 novembre. ‘’Formation des forces de sécurité sur la liberté d’expression et l’ordre public’’, c’est le thème de cette rencontre qui a permis aux deux entités d’être édifiés sur leur rôle respectif aux service des populations. Selon le formateur, Commandant Ian Lafrenière, chef de section Communications corporatives du service de police de la ville de Monréal, les policiers dans leur rôle de protéger les populations et les biens, devraient donner et partager des informations aux journalistes qui sont, a-t-il souligné, les yeux et les oreilles de ces populations. Mieux, a-t-il poursuivi, les policiers sur le théâtre des opérations devraient donner aux hommes des médias la ‘’possibilité de voir ce qu’il se passe, d’en être témoin’’, sans toute fois empiéter sur la bonne marche de l’exercice des forces de l’ordre. Il a surtout insisté, à l’aide d’exemples concrets, sur la complémentarité de ces deux corps de métier. Au terme de la rencontre, Commissaire Gnépa Kola Philippe du cabinet de la Direction générale de la police nationale, a indiqué au nom de ses frères d’armes, que les policiers sont encore demandeurs de cette plate-forme d’échanges avec les journalistes. Le but étant d’établir une relation de confiance entre les deux parties.

Les journalistes, représentés par Moussa Traoré, président de l’Union nationale des journalistes de Côte d’Ivoire (UNJCI), Guillaume Gbato, secrétaire général du Syndicat National des Professionnels de la Presse de Côte d’Ivoire (SYNAPPCI) et Yasmine Magoné du Réseau des femmes journalistes et des professionnelles de la communication (REFJPCI) ont salué cette rencontre. Qui, ont-ils souhaité, devrait se tenir régulièrement pour aider le journaliste à donner l’information juste aux populations en matière de sécurité. La société civile était elle aussi représentée par la section ivoirienne du Réseau d’action sur les armes légères et de petit calibre en Afrique de l’Ouest (RASALAO-CI).

La rencontre a pris fin avec la ferme conviction des participants de travailler en synergie pour établir une relation de confiance entre policiers et journalistes en vue du bien-être des citoyens.

Danielle Tagro
Commentaires


Comment