Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Art et Culture

Entretien / Michelle Djalyé : J’encourage beaucoup les faiseurs de Coupé-Décalé et de Zouglou
Publié le jeudi 19 novembre 2015  |  L’intelligent d’Abidjan
Comment




Artiste-chanteuse, Michelle Djalyé réside à France. Cette originaire de Lakota est actuellement en Côte d’Ivoire pour la promotion de son album. Elle s’est confiée à l’IA.

Pourquoi êtes-vous venue à la musique ?
La musique est une passion d’enfance. C’est un art que j’ai embrassé dès l’âge de 6 ans. Donc, elle ne m’a plus jamais lâchée.

Votre œuvre est-elle sur le marché ?
Bien sûr ! Elle est déjà sur le marché. On peut la trouver dans les autres grandes surfaces en Côte d’Ivoire.

Quel est le thème abordé dans votre œuvre ?
L’œuvre est constituée de huit titres à savoir :’’ Amina’’ qui veut dire l’enfance ivoirienne qui est le titre pour la promotion de l’album. On a ‘’l’hymne national’’ de la Côte d’Ivoire que j’interprété, ‘’Ah la vie’’, ‘’Arrêtons de gueuler’’, ‘’Djala’’, ‘’Aguilélé’’ qui parle de là d’où je viens et ‘’Ayo Lago’’ qui veut dire merci Seigneur, puis la reprise de la chansonnette ‘’Amina’’ en une autre version. Ce qui nous donne huit titres proposés aux mélomanes ivoiriens. Ceux qui ont déjà écouté l’album se sont dit satisfaits. Mais, je compte travailler toujours pour faire plaisir à mes fans.

Peut-on savoir le genre de musique que vous faites ?
Je fais de la World-Music qui est un mélange de style musical tel que Afro-Pop, Afro-World et Afro-Dance. Tous ces genres musicaux constituent l’ album ‘’World-music’’.

De part votre position, quel regard jetez-vous sur la musique ivoirienne ?
Je dirais que la Côte d’Ivoire est très riche artistiquement. Je constate que chaque artiste ivoirien essaie de se battre à sa manière pour y parvenir. Donc, je pense que le combat est bien mené. Si nous sommes unis, nous allons y arriver.

Quelles sont vos perspectives d’avenir?
Je suis une artiste qui fait du Live et on prévoit de faire de nombreux shows pour que les Ivoiriens voient mon autre facette. On est en promo pour l’album qui est sorti et on prévoit pas mal d’évènements au niveau de l’Europe parce qu’à mon retour, il faudra bien continuer de travailler. Donc, nous sommes dans cette optique pour présenter la culture ivoirienne un peu partout. Nous avons besoin que les Ivoiriens nous donnent leur bénédiction et leur soutien absolu pour y arriver.

Avez-vous prévu un spectacle en Côte d’Ivoire ?
J’ai déjà eu mon premier spectacle en Côte d’Ivoire. C’était à ‘’Afriki-mousso’’ .Cela m’a permis de faire mon premier Live. Ce fut une occasion pour les Ivoiriens de découvrir l’artiste que je suis. Très bientôt, je communiquerai les endroits où se dérouleront les spectacles en Live.

Comment voyez-vous le Coupé-Décalé et le Zouglou ?
Le Coupé-Décalé et le Zouglou font partie de la culture ivoirienne parce que ces deux genres musicaux ont été inventés par les Ivoiriens. Et moi, j’encourage beaucoup les faiseurs de ces concepts. Mais, je dis que la Côte d’Ivoire, est riche en terme de musique et nous n’avons même pas encore exploité le tiers du patrimoine. Et il faudrait qu’on se mette vraiment ensemble pour ressortir ce que possède ce pays au niveau de la culture. C’est donc cette démarche que j’essaie de faire à mon humble niveau.

Quel est votre cri du cœur ?
Mon cri du cœur, c’est un désir ardent pour la paix en Côte d’Ivoire. Car sans paix, il n’y a pas de vie. Donc, je prie que les Ivoiriens prennent conscience que la paix est très importante. Cultivons la paix autour de nous, dans nos gestes et dans tout ce que nous faisons.
Réalisé par M .Ouattara
Commentaires

Titrologie



L’intelligent d’Abidjan N° 3523 du 18/11/2015

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie
Sondage
Nous suivre

Nos réseaux sociaux


Comment

Petites Annonces avec Annonces.ci  



Comment