Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Manque de volonté politique ou le désir de toujours consommer ?
Publié le jeudi 26 novembre 2015  |  La Tribune Ivoirienne
L’ordonnance
© Abidjan.net par Cheick
L’ordonnance portant exonération de la taxe sur la valeur ajoutée et réduction de droits et taxes de douanes sur l’acquisition de matériels informatiques et téléphones portables adoptée en commission
Mercredi 25 novembre 2015. Les ministres Cissé Abdourahmane (Budget) et Koné Bruno (Postes et TIC) ont présenté à l’Assemblée nationale l’ordonnance portant exonération de la taxe sur la valeur ajoutée et réduction de droits et taxes de douanes sur l’acquisition de matériels informatiques et téléphones portables pour sa ratification.
Comment




Pour lutter contre la fraude douanière suite à la ratification de l’ordonnance n0 2014-503 du 08 juillet 2015, le ministre Abdourahmane Cissé, en charge du budget a fait une révélation de taille : « L’Etat de Côte d’Ivoire a acheté deux scanners qui seront inaugurés le 30 novembre. Nous allons les mettre aux ports autonomes d’Abidjan et de San-Pedro ». Contrairement à certains pays en voie de développement comme le Nigeria, l’Afrique du Sud, qui fabriquent des ordinateurs, des téléphones portables…, la Côte d’Ivoire est encore à la traîne. Pourtant ce pays d’Afrique de l’Ouest regorge d’énormes ressources naturelles et humaines. Les Ivoiriens continuent d’importerdu matériel informatique, des tablettes électroniques et des téléphones portables en provenance de ces pays. Est-ce un manque de volonté politique ou le désir de toujours consommer ? Le constat est que rien n’est fait pour encourager les chercheurs locaux. Le cas de N’Cho Yapi Didier, jeune informaticien révélè en 2010 avec des inventions telles que, « Souris Mystère 7 », « Dvd Dead Crytor », « Dce (Dead Crytor Email) », abandonné lors de sa maladie est éloquent. Ce jeune homme surnommé le Bill Gates ivoirien a rejoint ses ancêtres le 6 avril dernier dans une totale indifférence.

A.H
Commentaires


Comment