Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

La ComNat-ALPC collecte 109 armes dans le cadre de la sécurité communautaire dans la région du poro
Publié le mercredi 2 decembre 2015  |  Service Communication ComNat-ALPC
Lutte
© Autre presse par DR
Lutte contre les ALPC et dépôt d`armes volontaire
La ComNat-ALPC collecte 109 armes dans le cadre de la sécurité communautaire dans la région du poro
Comment




La Commission Nationale de Lutte contre la Prolifération et la Circulation illicite des Armes Légères et de Petit Calibre (ComNat-ALPC) a initié une campagne de sensibilisation pour des élections sans violence armée. C’est ainsi que du 23 au 25 Novembre 2015, avec l’appui financier du japon à travers le PNUD, un atelier s’est tenu dans le but de sensibiliser les institutions de sécurité, des Organisations de la Société civile, du corps préfectoral et des leaders communautaires sur leur implication dans l’incitation au dépôt volontaire des ALPC dans la période post électorale.
Il importe de préciser que, après trois années d’intenses activités, ayant permis de collecter des dizaines de milliers d’armements et de réintégrer plus de 58 mille ex-combattants dans le tissu socioéconomique ivoirien, l’ADDR a officiellement mis fin a sa mission, le 30 juin dernier. Cependant la fin officielle de la mission de l’ADDR ne sonnant pas le glas des activités de dépôt d’armes, la ComNat-ALPC devient désormais l’unique structure de référence en matière de collecte d’armement. C’est pourquoi, en marge de cet atelier de sensibilisation, une opération publique de collecte d’armes et de munitions a eu lieu dans la cour de la Sous- préfecture de Korhogo au cours de laquelle 109 armes et 2151 munitions ont été collectés.
Pour rappel, nous pouvons noter qu’en termes de bilan pour la ComNat-ALPC, depuis novembre 2011, ce sont plus de 9661 armes qui ont été récupérées de 4158 civils issus de toutes les communautés au cours de 68 opérations publiques de dépôt volontaire d’armes et munitions. Plus de 8560 armes obsolètes ont été détruites, 28196 armes de dotation des forces nationales de sécurité ont été marquées, 76 sites de stockage d’armes et de munitions ont été réhabilités et 107 comités de sécurité communautaire et 2 commissions déconcentrées ont été officiellement installés.
Trois intervenants ont animé l’atelier de renforcement des capacités sur la problématique des armes légères et de petit calibre.
Le Commissaire Divisionnaire DJOKOUEHI Léon, Chef de département Opérations-Sécurité de la ComNat-ALPC est intervenu sur : « le contrôle des ALPC en Côte d’ivoire : Obstacles, Acquis et perspectives». Il a communiqué des données chiffrées sur la production des ALPC et les ressources financières qui leur sont consacrées au plan mondial.
Monsieur KOUAME Kouakou Patrice, chef de Département Commission Déconcentrée de la ComNat-ALPC, a exposé sur : « Organisation et fonctionnement des Commissions Déconcentrées » Les Commissions Déconcentrées auront la charge de la sensibilisation des communautés relevant de leur ressort territoriale sur les dangers de la prolifération des ALPC, la collecte et l’exploitation de renseignement sur la situation sécuritaire dans leurs localités, la supervision des opérations de collecte et de destruction d’armes, l’évaluation au niveau local des besoins à satisfaire en vue de lutter contre la prolifération et la circulation illicite des ALPC , l’organisation des réunions d’analyse de la situation sécuritaire au sein des communautés.
Le Docteur Philippe ASSALE, Conseiller Technique au Secrétariat du Conseil National de Sécurité (CNS) a établi le lien entre gouvernance locale de la sécurité et lutte contre les armes légères en démontrant que la sécurité communautaire est un ensemble de mécanismes et d’instruments mis en place de façon participative avec les communautés en vue de lutter, prévenir et circonscrire toute forme de violence. Il a indiqué que la gouvernance de sécurité classique ayant montré ses limites, il importe d’impliquer les communautés dans leur propre sécurité, à l’instar du Comité Local de Sécurité (CLS) qui est un exemple de mécanisme de sécurité communautaire.
Les recommandations suivantes ont été faites :
- Assurer la pérennité des Commissions Déconcentrées par la mise à leur disposition de moyens conséquents dans l’accomplissement de leur mission ;
- Créer une synergie d’actions entre les comités de veille et de cohésion sociale déjà existants et les Commissions déconcentrées ;
- Renforcer les actions des OSC qui devraient user de leur liberté d’expression à l’endroit des politiques
- Mettre en place des mécanismes pour assurer la sécurité communautaire
- Renforcer les capacités des Forces de Défense et de Sécurité exerçant aux frontières du pays ;
- Assurer la mise en œuvre effective des recommandations de la Convention de la CEDEAO au sein de tous les Etats parties par le respect des engagements
- Renforcer la sécurité des stocks d’armes légaux qui alimentent les circuits illicites
- Laisser la responsabilité de la problématique Dozo au Ministère d’Etat, Ministère de l’Intérieur et de la Sécurité
Pour le Président de la ComNat-ALPC, le Préfet hors Grade KOUADIO Yao il est impérieux pour le Gouvernement ivoirien et les partenaires au développement d’appuyer la ComNat-ALPC dans la mise en œuvre de ces activités à l’effet de garantir aux populations un environnement de paix et de sécurité.
Commentaires

Sondage
Incitation
© Autre presse par DR (Photo d`archive utilisée juste a titre d`illustration et ne correspond pas forcément avec le contenu de l`article)

Incitation
© Autre presse par DR (Photo d`archive)


Nous suivre

Nos réseaux sociaux


Comment
Petites Annonces avec Annonces.ci  



Comment