Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Art et Culture

Théâtre /’’L’engagement’’: une pièce de Michel Coffi pour montrer la nécessité de la politique dans nos sociétés
Publié le vendredi 11 decembre 2015  |  L’intelligent d’Abidjan
Comment




En prélude aux festivités marquant la fin de l’année 2015, le District Autonome d’Abidjan, a organisé une soirée culturelle le mercredi 09 décembre 2015à l’Institut français au Plateau. ‘’L’engagement’’, une pièce théâtrale de Michel Coffi, secrétaire du bureau au conseil du District Autonome d’Abidjan, a été présentée au public.
Ecrire une œuvre littéraire ou une pièce de théâtre, répond toujours à un besoin de communiquer. C’est bien ce qui a poussé Michel Coffi à écrire cette pièce théâtrale intitulée ‘’L’engagement’’, qui dure 1heure 30mn. Elle a été interprétée par les étudiants de l’Institut national supérieur des arts et animations culturelles (Insaac) devant un parterre de personnalités politiques, notamment Joël N’guessan, porte -parole du Rdr, Yéo Klotioloma vice-gouverneur du District Autonome d’Abidjan. L’histoire se déroule à ‘’Djanfadougou’’, une petite ville africaine en République populaire et démocratique de Belkomb. Un meeting est organisé par le parti politique ‘’Ambekolo’’ ayant pour leader Bomisso Kongosa. L’absence du président de ce parti suscite divers appréhensions parmi les jeunes . Koné Ilekleté, étant un cadre de ce parti parvient tant bien que mal, à maîtriser la situation. A la fin du meeting, il offre une forte somme d’argent à la population de la part du président du parti. Malheureusement, la distribution de cet argent tourne à l’affrontement avec de nombreux blessés dont le jeune Danon, poignardé lors des échauffourées. La situation dégénère, car les points de vue sont opposés. C’est l’occasion pour les ressortissants de la République de Belkomb, de se prononcer sur la question de politique. Certains iront jusqu’à dire qu’il n’est pas fils de leur République à cause de son patronyme ‘’Kongosa’’ dès lors on lui attribue une autre nationalité. A travers cette satire politique, l’auteur veut amener la population à acquérir, malgré les travers, une vision positive de la politique en mettant en exergue son utilité mais aussi sa nécessité. Cette pièce peut être adaptée à l’environnement sociopolitique ivoirien, car elle permettra en outre, de préparer la population à aborder avec maturité et sérénité toute échéance électorale. « L’engagement est le produit d’une idée germée à la suite d’un constat. Souvent lorsque quelqu’un dit une chose dont le sens n’apparait pas clairement à ses interlocuteurs, ces derniers disent de lui qu’il fait de la politique. C’est-à-dire celui qui tente de mener les autres en bateau pour certainement les duper. Cela est courant dans le langage quotidien en Côte d’Ivoire, faire de la politique signifie pour eux être plus ou moins roublard », a expliqué l’auteur de la pièce, par ailleurs membre du bureau politique du Pdci-Rda. Il a dit avoir écrit cette œuvre pour ramener les choses à leurs justes proportions, car bon nombre de personnes ont une conception erronée de la, politique. « C’est vrai qu’il y a des travers et des brebis galeuses, mais que serait la vie de tous les jours sans la politique ? Quelle société pouvons-nous avoir sans la politique ? Il s’agit de mettre en exergue certains travers, mais aussi de dire que sans la politique la société ne serait pas ce qu’elle est. Nous avons plutôt à faire en sorte qu’il y ait une bonne politique au service des populations. Cette population doit aussi s’entendre, œuvrer à rendre la vie harmonieuse » a-t-il clamé. Yéo Klotioloma, au nom de Gouverneur Beugré Mambé a indiqué que le District autonome d’Abidjan est un acteur de développement et entend jouer sa partition au processus de réconciliation et cohésion sociale. Et d’ajouter : «bien que cet évènement soit d’intérêt culturel et artistique, il revêt aussi un enjeu politique. C’est une moralisation de la vie publique et la sensibilisation des couches sociales impliquées dans le système de gouvernance nationale». Il a profité pour annoncer que s’ouvre dans ce mois de décembre la saison culturelle et prendra fin au mois de novembre 2016,le lancement de la traditionnelle cérémonie d’illumination dénommée « Abidjan perles de lumières » est prévue pour le lundi 14 décembre 2015.

MK
Commentaires

Titrologie



L’intelligent d’Abidjan N° 3542 du 11/12/2015

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie
Sondage
Nous suivre

Nos réseaux sociaux


Comment

Petites Annonces avec Annonces.ci  



Comment