Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Des cantonnements de l’armée bénéficient de mesures de sécurité après l’attaque d’Olodio (Tabou)
Publié le lundi 14 decembre 2015  |  AIP
Sécurité:
© Abidjan.net par Marc Innoncent
Sécurité: la police ivoirienne équipée de son tout-premier hélicoptère
Mardi 23 decembre 2014. Abidjan, Cocody. La police ivoirienne a été équipée de son tout-premier hélicoptère offert par le Conseil national de sécurité (CNS), en vue d’améliorer ses capacités d’intervention. Photo: le général Soumaïla Bakayoko
Comment




San Pedro – Après une visite de terrain samedi dans la sous-préfecture d’Olodio, le chef d’Etat-major général des armées (CEMA), le général de corps d’armée Soumaïla Bakayoko, annoncé, dimanche à San Pedro, une série de mesures pour renforcer la sécurité des cantonnements de l’armée contre les attaques surprises et améliorer la capacité de réaction et d’anticipation des soldats.

"Les cantonnements seront de plus en plus fortifiés et vont ressembler à des dispositifs qu’on peut défendre et ne seront plus l’objet de tirs directs", a déclaré Soumaïla Bakayoko, au cours d’un point de presse, reconnaissant que les soldats dans les cantonnements du Sud-ouest étaient vulnérables à des attaques de simples passants, parce que non protégés par des fortifications.

Le premier responsable des forces armées ivoiriennes a également reconnu qu’il manquait à ses soldats des entrainements réguliers pour les préparer à anticiper des réactions et avoir des réflexes d’hommes aguerris à ces attaques surprises contre lesquelles, selon lui, aucune armée au monde ne peut entièrement se prémunir.

le général de corps d’armée Bakayoko a souligné que "la formation sera donnée de façon permanente au sein de toutes les unités (des armées ivoiriennes)",suivie "de beaucoup d’exercices" pour les mettre dans le schéma des attaques surprises et des attaques terroristes.

Avant le point de presse, le CEMA a eu un entretien avec les officiers et soldats du bataillon de sécurité du Sud-ouest (BSSO) à leur état-major de San Pedro. Il a félicité ces hommes pour leur réaction face à l’attaque surprise du 2 décembre à Olodio, les a invités à la cohésion et les a rassurés sur les dispositions nouvelles qui seront prises pour améliorer leurs capacités d’action et de réaction devant ce type d’attaque.

L’attaque d’Olodio a fait sept morts dans les rangs des soldats des Forces républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI) et quatre assaillants. Le CEMA a précisé que 14 présumés assaillants ont été appréhendés par ses hommes et mis à la disposition des enquêteurs.

Jmk/kp
Commentaires


Comment