Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Grève des greffiers: le gouvernement invite à la reprise du travail pour "donner une chance aux négociations en cours"
Publié le mercredi 16 decembre 2015  |  APA
Justice
© Ministères par DR
Justice : Gnénéma M. Coulibaly félicite les nouveaux membres de la CNDHCI
Les nouveaux membres de la Commission Centrale de la Commission Nationale des Droits de l’Homme de Côte d’Ivoire (CNDHCI) ont reçu officiellement des mains du Garde des Sceaux, ministre de la Justice, des Droits de l’Homme et des Libertés Publiques, Monsieur Gnénéma Mamadou COULIBALY, leurs instruments de désignation le lundi 10 juin 2013, à la salle de conférence dudit ministère.
Comment




Abidjan (Côte d'Ivoire) - Le gouvernement ivoirien a invité instamment, mardi soir, les greffiers grévistes à reprendre le travail afin de "donner une chance aux négociations en cours".

La grève déclenchée la semaine dernière par des greffiers, puis reconduite depuis lundi pour cinq jours, paralyse l'administration judiciaire ivoirienne, empêchant les populations de bénéficier des prestations de justice. Les grévistes réclament l'application de la loi du 3 juillet dernier portant leur nouveau statut. Ils exigent également la libération de deux des leurs.

Dans un communiqué lu sur les antennes de la télévision nationale, première chaîne de la Radio télévision ivoirienne (RTI, service public), le garde des sceaux, ministre de la justice, des droits de l'homme et des libertés publiques, Mamadou Gnénéma Coulibaly, informe que "ledit décret rédigé en accord avec leur syndicat (...) est au stade des ajustements avec les ministres chargés de l'économie et des finances ainsi que celui du budget".

C'est pourquoi, "il condamne les menaces proférées et agressions physiques exercées par des greffiers contre leurs collègues et prend l'engagement d'assurer la sécurité de ceux qui ont décidé de travailler".

Le garde des sceaux, ministre de la justice, des droits de l'homme et des libertés publiques estime par ailleurs que dans ces conditions, "la grève en cours n'a pas sa raison d'être et invite instamment les greffiers de Côte d'Ivoire à reprendre le travail afin de donner une chance aux négociations en cours".

Le ministre Coulibaly, "promet par contre d'appliquer la loi dans toute sa rigueur à l'encontre de ceux qui se rendront coupables (...)".

LS/APA
Commentaires


Comment