Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Commande publique: Un audit révèle 3 220 marchés de 600 milliards Fcfa en souffrance
Publié le lundi 21 decembre 2015  |  L’Inter
Ouverture
© Abidjan.net par Mike YAO
Ouverture du séminaire-bilan de l’Autorité Nationale de Régulation des Marchés Publics (ANRMP)
Mardi 29 Septembre 2015. NSA Hôtel Grand-Bassam. Coulibaly Non Karna a présidé la cérémonie d’ouverture du séminaire-bilan de l’Autorité Nationale de Régulation des Marchés Publics (ANRMP) qu`il dirige.
Comment




L’Autorité nationale de régulation des marchés publics (Anrmp) a rendu public, le vendredi 18 décembre, les conclusions de l’audit du stock des marchés en souffrance de 1993 à 2012.

C'était dans le cadre d'une cérémonie qui a eu lieu dans un établissement hôtelier à la Riviéra. Cet audit a révélé que la Côte d'Ivoire enregistre en fin d'année 2012, environ 600 milliards de Fcfa portant sur un stock de 3 220 marchés en souffrance, c’est-à-dire des marchés non clôturés dans le Système de gestion des marchés publics (Sigmap). Le président de l’Anrmp, Coulibaly Non Karna, a justifié la réalisation des audits en indiquant qu’ils s’inscrivent dans le principe de l’obligation de rendre compte. « Ces audits sont faits par l’Etat de Côte d’Ivoire et pour l’Etat de Côte d’Ivoire. Les audits font partie des activités d’un Etat. C’est pratique, fréquent, banal et routinier. C’est la Nation qui veut se mettre en cause. Ce n’est pas un audit dicté de l’extérieur », a dit le président Non Karna. S’agissant spécifiquement de l’audit du stock des marchés en souffrance de 1993 à 2012, le président de l’Autorité a insisté qu'il a pour objectif de fournir aux autorités compétentes des données sur l'exécution physique et financière du stock des marchés en souffrance, afin que des décisions idoines soient prises en vue de régulariser ces situations. Pour la réalisation de cet audit, Adou Félix, secrétaire général adjoint de l'Anrmp, chargé des audits indépendants, a affirmé que deux cabinets ont été sélectionnés à l'issue d'une procédure de mise en concurrence. Il a confié que l'audit a coûté 100 millions de Fcfa. Adou Félix a révélé que sept ministères enregistrent plus de 80% des 600 milliards de Fcfa correspondant au montant total du stock des marchés
... suite de l'article sur L’Inter

Commentaires


Comment