Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Presse numérique en Côte d’Ivoire: vers la mise en place d’un organe d’autorégulation
Publié le mardi 22 decembre 2015  |  Abidjan.net
Presse
© Abidjan.net par D Tagro
Presse numérique en Côte d’Ivoire: vers la mise en place d’un organe d’autorégulation
Lundi 21 décembre 2015. Grand-Bassam. Séminaire de réflexion sur l`autorégulation de la presse numérique de Côte d`Ivoire.
Comment




Les journalistes des médias en ligne sont réunis du 21 au 23 décembre 2015, à Grand-Bassam, pour réfléchir aux mécanismes de crédibilité et de viabilité du secteur. L’un des résultats attendus au terme de cette rencontre est la mise en place d’un organe d’autorégulation dédié spécifiquement à la presse en ligne. "Autorégulation et environnement économique des médias numériques en Côte d’Ivoire : Quels mécanismes pour favoriser des entreprises de presse crédibles et viables? ", c’est le thème central de ce séminaire qui a pour objectif d’amener la trentaine de participants, outre la création, l’attribution et le fonctionnement de l’organe d’autorégulation, à penser des modèles économiques et des avantages fiscaux dont les entreprises de presse numérique pourraient bénéficier. ‘’La crédibilité, nous le rappelons souvent, est la seule chose que nous vendons tous les jours, individuellement et collectivement à travers nos actes, nos paroles, mais aussi nos productions écrites et audiovisuelles, en ce qui concerne les entreprises de presse en général’’, a situé David Youant, président du Réseau de la presse en ligne en Côte d’Ivoire (REPRELCI ). Mais force est de constater, a-t-il regretté, que ‘’la presse numérique ivoirienne dans son ensemble ne jouit pas d’une bonne crédibilité’’.

Ce séminaire, le premier du genre est placé sous le parrainage de la ministre de la Communication Affoussiata Bamba-Lamine représentée par son Directeur de la communication et du développement des médias, Kéita Karounga. Il a rappelé que ce secteur en plein essor, évolue en dehors d’un cadre réglementaire consensuel, discréditant fortement les médias numériques malgré les nombreux emplois qu’ils génèrent.

"Ce secteur emploie plus de 316 personnes dont 186 journalistes professionnels. Avec 80% d’entreprises ces sites emploient au moins un journaliste professionnel avec 61% qui ont un siège", a-t-il révélé. A l’en croire, la montée fulgurante de la presse numérique est l’une des raisons de la baisse du chiffre d’affaires global des entreprises de presse traditionnels qui connaît une baisse de 4,2% chaque année. Aussi, a-t-il invité les acteurs des médias en ligne à bien se former et à respecter "scrupuleusement comme les autres médias le code d’éthique et de déontologie qui régissent la profession". Il a indiqué, par ailleurs, que la ministre s’engage à prendre routes les dispositions nécessaires pour doter ce secteur d’un cadre juridique et réglementaire favorable à sa bonne marche.

Ce séminaire sur l’autorégulation et l’environnement économique des médias numériques en Côte d’Ivoire se tient avec l’appui de l’UNESCO dont le représentant pays, Ydo Yao, a encouragé les acteurs de la presse ligne à plus de travail en vue de rendre le secteur crédible.

Danielle Tagro
Commentaires


Comment