Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Santé
Article
Santé

Lutte contre le SIDA / le Gouvernement va accroître sa part de financement (Ouattara)
Publié le mardi 22 decembre 2015  |  AIP
Le
© Présidence par DR
Le Président Alassane Ouattara a présidé la 6ème session du Conseil National de lutte contre le SIDA
Lundi 21 Décembre 2015. Palais de la Présidence de la République ( Abidjan ). 6 ème session du Conseil National de Lutte contre le SIDA (CNLS) présidée par le Président de la République, S.E.M. Alassane Ouattara.
Comment




Le chef de l’Etat, Alassane Ouattara, a présidé, lundi, à Abidjan, la sixième session du Comité national de lutte contre le Sida (CNLS) au cours de laquelle il a promis un relèvement des montants alloués par l’Etat de Côte d’Ivoire, en propre, à la lutte contre cette pandémie.

« Le Gouvernement va augmenter sa contribution financière », a déclaré notamment M Ouattara sans toutefois avancer de chiffre. Celui-ci se félicitait auparavant de « résultats significatifs » enregistrés depuis 1990 grâce à l’engagement soutenu des uns et des autres. La Côte d’Ivoire a enregistré son premier cas de Sida à cette date. Ainsi selon celui-ci, « aujourd’hui nous avons des raisons d’afficher notre optimisme (…) même si beaucoup reste encore à faire ».

Le CNLS, rappelle-t-on est l’organe qui coordonne toutes les interventions de lutte contre le SIDA en Côte d’Ivoire. Présidé par le chef de l’Etat, l’organe se réunit une fois par an pour faire un état des lieux de la lutte tout en fixant les perspectives.

La ministre de la Santé et de la Lutte contre le Sida, Raymonde Goudou Coffie, a ainsi, à l’occasion, dressé le bilan de l’année 2015 et affiché les objectifs d’ici 2020. Selon elle, au niveau notamment de la prise en charge (Soins et traitement) 209 nouveaux sites de prévention et de prise en charge VIH dont 18 cliniques ont été mis en place. 26 023 kits de prise en charge des IST pour les populations hautement vulnérables ont été distribués et des médicaments ARV ainsi que des intrants de laboratoire pour la prise en charge des personnes vivants avec le VIH (PVVIH) ont été acquis.

Aussi 207 953 cas d’IST ont été diagnostiqués et traités et 1 831 030 personnes dépistées dont 1 823 981 ont reçu le résultat de leur test pour un Gap de 7 049 (0.4%) de non retrait de résultat, a-t-elle aussi relevé. Pour les perspectives, selon la ministre de la Santé sont, entre autres de parvenir d’ici 2020 à ce que 90% des PVVIH connaissent leur statut sérologique, 95% des femmes enceintes séropositives et leurs enfants accèdent aux services de prévention de la transmission mère enfant du VIH et 90% des PVVIH, adultes, adolescents et enfants accèdent au traitement ARV.

Il s’agit notamment à cet horizon de parvenir à réduire de 50% les nouvelles infections à VIH, à réduire de 75% la mortalité des PVVIH et d’améliorer la qualité de vie de 75% des PVVIH, des OEV et leurs familles, a poursuivi Mme Raymonde Goudou.

Le financement de la lutte contre le Sida en Côte d’Ivoire requerrait, que l’État engage 80 milliards FCFA en 2015, avait indiqué lors de la 5ème session du CNLS, la ministre de la Santé. Ce montant devra être porté à 176 milliards d’ici 2020 en vue de l’atteinte de l’objectif 90-90-90 de l’ONUSIDA.


kg/ask
Commentaires


Comment