Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Naturalisation en Côte d’Ivoire/ Le fichier numérique-bilan remis à Gnénéma Coulibaly
Publié le mardi 22 decembre 2015  |  LInfodrome
Activité
© Abidjan.net par Prisca
Activité gouvernementale : Coulibaly Gnénéma, Gardes des sceaux , Ministre de la Justice, des droits de l`Homme et des Libertés Publiques anime une conférence de presse.
Lundi 29 avril 2013. Immeuble SCIAM. Abidjan. Plateau. Coulibaly Gnénéma, Gardes des sceaux , Ministre de la Justice, des droits de l`Homme et des Libertés Publiques anime une conférence de presse sur le Thème : Les grands chantiers du Ministre de la justice, des droits de l`homme et des libertés publiques".
Comment




Coulibaly Gnénéma, ministre de la Justice, des Droits de l'homme et des Libertés publiques a reçu de manière symbolique le livre central et la base de données numérique des naturalisations intervenues en Côte d'Ivoire depuis 1962. C'était lors d'une cérémonie le lundi 21 décembre 2015, au ministère de la Justice à Abidjan-Plateau.
Touré Ahmed, représentant résidant du Haut commissariat des Nations Unies aux réfugiés (HCR) a  remis, de manière symbolique les différents volumes constituant le livre Central. En plus d’ un ordinateur portable et du DVD comportant la base de données numérique des naturalisations. « Après plusieurs années de recherche et de collecte d'informations, nous vous remettons ce jour, la base de données numérique des naturalisations en Côte d'Ivoire », a-t-il déclaré après une séance de démonstration de l'application de recherche rapide de l'outil.

Pour sa part, le Garde des Sceaux, s'est réjouit et a félicité l'Onu et les juridictions compétentes pour le travail abattu. « En un clic, on a la capacité de vérifier toutes les naturalisations et apprécier l'authenticité du projet », a-t-il indiqué et d'ajouter « cet outil permettra aux personnes qui ont pu bénéficier de la naturalisation mais qui n'ont pas la preuve du support de pouvoir recourir à cet instrument pour faire la preuve de leur naturalisation ». Le ministre de la Justice a en outre affirmé que « toutes ces démarches visent à améliorer le respect des Droits de l'homme ».
... suite de l'article sur LInfodrome

Commentaires


Comment