Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Man: La fuite du cacao vers le Libéria se poursuit
Publié le lundi 28 decembre 2015  |  Notre Voie
Le
© Autre presse par DR
Le cacao de Côte d`Ivoire
Comment




La fuite du cacao, et bien d’autres produits agricoles vers les pays limitrophes prend de l’ampleur. Après plusieurs saisies de cacao en partance pour le Liberia, une réunion entre les douaniers, les policiers, les gendarmes, les eaux et forêts et le monde agricole s’est tenue le 21 décembre à la sous-préfecture de Touba. Objectif, réfléchir sur les stratégies pour mettre fin à ce fléau qui menace l’économie ivoirienne. « Cette rencontre est importante dans la mesure où nos produits d’exportation sont spoliés et vendus à nos voisins. C’est vrai qu’en onze mois en cette année de 2015, la douane a réalisé d’énormes prouesses notamment avec une recette de 330,24 milliards FCFA soit 24,3% des recettes douanières. Le tableau est certes reluisant, mais beaucoup d’opérateurs véreux s’adonnent à des pratiques frauduleuses qui mettent à mal notre économie, créant ainsi une entorse au trésor public, engendrant un crime économique pour le pays », a révélé, le colonel Bakomba Touré, Inspecteur des douanes représentant le Directeur général des douanes. A l’en croire, cette situation est en train de faire perdre la notoriété de la Côte d’Ivoire aux yeux du monde. Raison pour laquelle, la douane a entrepris une campagne de sensibilisation et d’information sur la mise sur pied d’une unité d’intervention composée de douaniers, en collaboration avec les autorités policières, et la gendarmerie nationale, afin de démanteler ces fossoyeurs  de l’économie ivoirienne. « Aujourd’hui nous sommes venus vous dire que nous avons des hommes sur le terrain qui sécurisent nos frontières afin de mettre la main sur toute sortie frauduleuse de nos produits. Ces unités d’invention sont sur toute l’étendue du territoire nationale et ont pour mission, de réprimer tout fait d’exploitation frauduleuse de nos produits d’exportation », a-t-il ajouté. Avant d’exhorter les populations de l’Ouest        à une franche et étroite collaboration afin de rendre ces unités efficaces sur le terrain. Le préfet de Touba, Yao Kouakou Benoit, a, pour sa part, demandé aux populations de collaborer pour mettre fin à ce trafic. La région du Tonkpi a été la première à être dotée de cette unité.


Privat Giresse
Commentaires

Titrologie



Notre Voie N° 5193 du 28/12/2015

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie
Sondage
Nous suivre

Nos réseaux sociaux


Comment

Petites Annonces avec Annonces.ci  



Comment