Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Abinan et l’Impôt : Revirement spectaculaire, a-t-on vraiment envie d’écrire et de dire
Publié le mercredi 30 decembre 2015  |  La Tribune Ivoirienne
Diaspora
© Autre presse par DR
Diaspora Economie: CREA France fait la promotion de la Direction Générale des Impôts de Côte d`ivoire
Samedi 9 mai 2015. France. A l`initiative de CREA France, Cellule de réflexion d`études et d`actions, le Directeur Général des Impôts de Côte d`Ivoire, M. Abinan Pascal a animé une conférence publique à l`hôtel Meridien de Paris Porte Maillot.Le thème choisi était l`impôt, moteur d`une économie dynamique pour une Côte d`Ivoire émergente.
Comment




Qu’est qui n’a vraiment pas marché pour que Kouakou Abinan Pascal, tel une torture qui sort la tête parce qu’ayant le feu derrière elle, ponde un communiqué peu convaincant sur l’Impôt général sur le salaire (Igr) ? L’homme, invité par le Forum des directeurs de publication, le 10 décembre 2015, à la maison de presse, annonce que l’Igr, selon les comptes rendus des organes de presse qui ont assisté à son intervention, sera supprimé en 2016. «L’IGR (Impôt Général sur le Revenu) sera supprimé. Nous avons trouvé un système simplifié pour un prélèvement à la source », voilà ce que la presse dans son ensemble a attribué à Abinan puis rapporté.

Plus de deux semaines après la tenue de cette conférence, le directeur général des Impôts conteste les écrits de la presse et sort un communiqué qui prend le contre pied des comptes rendus des journaux. Lisons un extrait de la réplique du patron des Impôts : « Le Directeur général porte à la connaissance de tous les contribuables que la suppression de l’Igr n’est pas prévue ni par la loi des Finances 2016, ni par une quelconque ordonnance du Président de la République. La diffusion de cette information relève d’une erreur d’interprétation des propos du Directeur général sur les grands projets de réformes fiscales envisagées. Il est donc précisé que l’Igr reste maintenu dans sa forme actuelle. Par conséquent, les contribuables sont invités à se conformer strictement aux dispositions actuellement en vigueur ». Sûrement que les jours qui ont suivi la conférence, Ni Abinan, ni ses services n’ont lu les comptes rendus de la presse. Ils ne s’en ont pas du tout occupé ! C’est sans doute avant-hier que le DG des Impôts, pour une question aussi importante, a réalisé que l’interprétation faite de l’information sur l’Igr avait dépassé les bornes, au point où il était temps pour lui de réagir. Faut-il vraiment en rire ? Oui bien sûr !
Commentaires

Sondage
Nous suivre

Nos réseaux sociaux


Comment
Petites Annonces avec Annonces.ci  



Comment