Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Démolition de la clôture du collège Akonda à Divo : la fondatrice dénonce « un abus d’autorité » de la mairie
Publié le mercredi 30 decembre 2015  |  AIP
Comment




La fondatrice du Collège Akonda de Divo, Aminata Dosso Epouse Yapo, a dénoncé mercredi, à Abidjan, « un abus d’autorité » de la part du Conseil municipal de ville, qui a procédé à la démolition à des opérations de destruction d’infrastructures sur l’actuel site abritant l’établissement.

Lors d’un entretien avec l’AIP, Mme Yapo Dosso, a affirmé avec de nombreux documents afférents à l’appui que ce site « litigieux » d’environ huit hectares lui a été légalement concédé depuis 2005 par la famille Brevet qui détient un titre de propriété foncière sur cet espace où était en son temps établie la Société d’Exploitation forestière et scierie de Divo (EFSD).

De nombreuses médiations ont été menées tant au niveau local qu’à Abidjan pour tenter de dénouer cette crise. La dernière en date a eu lieu sous la houlette de l’Agence judiciaire du Trésor (AJT) qui, selon la Fondatrice, aurait débouté la municipalité de Divo à l’idée que ce site ne peut être reversé dans le patrimoine de l’État tant que le contentieux en cours avec la famille propriétaire n’est pas complètement vidé.

Elle sollicite l’arbitrage des ministres de la Justice, de l’Intérieur et de la Sécurité, de l’Éducation nationale et de l’Enseignement technique afin que son droit de légalité sur cette parcelle lui soit reconnu et respecté, « afin de ne pas mettre en péril l’avenir de plus de 2000 enfants inscrits dans cette école réputée pour ses performances en matière de sport et études au plan national ».

Des bulldozers ont démoli mercredi la clôture du Collège Akonda de Divo « sur ordre de la municipalité » de la ville. Elle intervient quelques mois après la destruction d’un bâtiment de quatre salles de classes par cette collectivité locale qui revendique également la parcelle occupée par l’Ecole, jadis propriété d’un expatrié qui, selon un acte notarié présenté à l’AIP, a cédé une parcelle de 4 hectare de ce patrimoine à Aminata Dosso Epouse Yapo.

Le terrain en question, qui abrite également les locaux de la préfecture de Divo est situé à la sortie sud de la ville sur l’axe menant à Tiassalé.


fmo/tm​
Commentaires


Comment