Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Vœux du Nouvel an de Jean Kacou DIAGOU, président du patronat ivoirien : « 2016 : Membres du secteur privé ivoirien, prenons notre destin en main !»
Publié le jeudi 31 decembre 2015  |  CGECI
CGECI:
© Abidjan.net par DA
CGECI: cérémonie officielle de lancement de l`Accélérateur à la maison de l`entreprise
Jeudi 10 septembre 2015. Abidjan. Monsieur Jean Kacou Diagou (photo), président de la confédération générale des entreprises de Côte d`Ivoire (CGECI) a présidé la cérémonie officielle de lancement de l`Accélérateur à la maison de l`entreprise.
Comment




Nous avons retenu pendant longtemps notre souffle. Car, malgré toutes les assurances exprimées par nos autorités, malgré tous les signaux rassurants qui convergeaient vers nous, nous étions dans l’angoisse.

Combien de filles et de fils perdront encore la vie ? Combien d’emplois seront détruits ? Cette fois-ci encore, quel sera le tribut que notre nation paiera ?

Au lendemain du 25 octobre 2015, jour du scrutin présidentiel, jusqu’à la date limite impartie aux partis politiques pour poser des réclamations, le peuple ivoirien dans son ensemble faisait le constat que notre pays est resté en paix. Les résultats des élections présidentielles ont été acceptés par tous. Les candidats malheureux ont félicité le vainqueur et ont assisté à son investiture.

La démocratie s’enracine encore un peu plus dans notre pays qui sort grandi à l’issue de ce bel exercice électoral.

Au nom du secteur privé ivoirien, je voudrais exprimer toute notre reconnaissance à tous les partis politiques, et à tous les candidats, pour avoir défendu et préservé la paix en Côte d’Ivoire pendant et après l’élection présidentielle de 2015.

Je réitère, au nom du secteur privé ivoirien, mes félicitations au Président Alassane Ouattara pour son éclatante réélection à la tête de notre pays pour un second mandat. Nous n’avons aucun doute qu’il en fera bon usage.

La Côte d’Ivoire vient donc de rompre avec ce qu’on pensait être une fatalité, à savoir que les élections en Afrique riment avec la violence et même la guerre. Est-ce le début de l’ère de l’Ivoirien nouveau annoncé ?

J’en fonde l’espoir.

L’année 2015 se termine donc de fort belle manière.

L’année 2016 s’ouvre sur un horizon lumineux. Chers membres du secteur privé, nous pouvons poursuivre notre chemin d’avenir avec sérénité et optimisme.

C’est pourquoi je suis heureux de vous souhaiter une excellente année 2016, pour vos familles et pour vos entreprises. Que le Tout Puissant miséricordieux vous comble de toutes ses grâces.

Depuis 2012, notre pays a amorcé un développement économique et social vigoureux. Tout comme le reste de l’Afrique. Je reste confiant que cette croissance se maintiendra, se renforcera et deviendra de plus en plus inclusive. Je reste optimiste de ce que l’environnement des affaires s’améliorera au fil des prochaines années.

Alors chers membres du secteur privé, travaillons à saisir toutes les opportunités qui s’offrirons à nous. Ne reculons devant rien.

L’accès aux marchés publics ne sera jamais chose facile. Mais travaillons en étroite collaboration avec nos gouvernants qui affichent de bonnes dispositions à nous faciliter l’accès à ces marchés dont ils sont les ordonnateurs.

Nous nous heurterons, certainement, aux difficultés liées à l’accès au financement. Mais les banques ne sont-elles pas membres du secteur privé ivoirien ? Ne sont-elles pas, elles aussi, comme n’importe laquelle des entreprises privées, portées par une exigence de rentabilité ? Alors pourquoi ensemble, banques et entreprises non bancaires, ne travaillerons-nous pas à identifier des produits financiers innovants pour financer le développement de nos entreprises ?

Les mécanismes alternatifs de financement du secteur privé foisonnent dans les pays développés, et pas loin de nous, dans les pays de l’Afrique australe. Alors pourquoi ne nous donnons-nous pas la peine d’imaginer entre nous, membres et acteurs du secteur privé, des véhicules financiers alternatifs qui permettront de financer nos entreprises ?

Il est grand temps que nous, membres du secteur privé ivoirien, prenions notre destin en main ! Pour nous, aucun obstacle ne devrait être infranchissable au point d’être un frein dans l’atteinte de nos objectifs. C’est notre défi de l’année 2016.

Relevons ensemble ce défi pour le bien-être des femmes et des hommes vivants sur cette terre ivoire.

Bonne et heureuse année 2016.
Commentaires


Comment