Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Marine nationale: plus de 600 marins marchands sans emploi depuis 3 ans
Publié le mardi 5 janvier 2016  |  Le Quotidien d’Abidjan
Marine
© Ministères par FN
Marine marchande: 400 officiers et sous-officiers sollicitent l`aide du chef de l`Etat pour prendre la mer
Lundi 6 janvier 2014. Abidjan. A la faveur de l`assemblée générale du Syndicat des marins qualifiés de Côte d’Ivoire (SYMAQ-CI) , M. Vagbama Tambla, administrateur des services financiers, anime une conférence sur le thème : "Quelle marine marchande pour quelle Côte d’Ivoire, pays émergent ?". 400 officiers et sous-officiers issus de plusieurs promotions de l’Académie des sciences et techniques de la mer de Yopougon y assistent.
Comment




Le secteur de la marine marchande connait aujourd’hui un profond malaise. En effet, plus de 600 marins marchands, notamment, les officiers, sous-officiers et marins de rang sortis de l’Académie Régionale des Sciences et Techniques de la Mer d’Abidjan (ARSTM) sont livrés au chômage après une (01) voire trois (03) années d’études toutes filières confondues. Le lieutenant Adou Vincent de Paul, secrétaire général du syndicat national des marins marchands de Côte d’Ivoire (SYNAMM-CI) a affirmé au cours d’une conférence de presse animée le samedi 2 janvier dernier à Yopougon, que la situation de la marine marchande est devenue déplorable depuis la disparition du défunt ministère de la Marine en novembre 1997. « Nos souffrances ont commencé lorsqu’en Côte d’Ivoire la Société Ivoirienne de Transport maritime (SITRAM) qui disposait de navires ayant des ponts écoles a été liquidée. Ce fait a causé un grave préjudice à la formation pratique des jeunes marins sortis et formés à des coûts excessifs à l’école supérieure de navigation (ESN), à l’école supérieure des transports maritimes (ESTM) à l’académie régionale des sciences et techniques de la mer (ARSTM). Cette situation ne permet pas aujourd’hui aux élèves de cette école de bénéficier de stages pratiques. », a-t-il dénoncé. Il fustige par ailleurs le laxisme de la direction générale des affaires maritimes et portuaires (DGAMP), structure sous tutelle du ministère des Transports. « La DGAMP, qui a pour devoir de nous trouver des stages, de nous établir les documents administratifs maritimes afférents, refuse de faire face à ses obligations.», a-t-il affirmé. Selon lui, les marins marchands ivoiriens sont délaissés au profit des marins marchands étrangers. Pour lui, les différents ministères en charge du dossier n’ont pas pu le gérer. Le conférencier propose qu’un secrétariat d’Etat aux affaires maritimes et fluviale soit crée pour trouver une solution au problème des marins marchands. Dans sa conclusion, le secrétaire général du syndicat des marins marchands menace d’employer les moyens forts pour se faire entendre.

Parfait Zio
Commentaires


Comment