Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Annoncé à la tête du FMI, l’Ivoirien Tidjane Thiam dément tout intérêt pour remplacer Lagarde
Publié le jeudi 21 janvier 2016  |  Alerte Info
Tidjane
© Autre presse par DR
Tidjane Thiam, nouveau dirigeant du géant bancaire Credit Suisse
Comment




Tidjane Thiam, le directeur franco-ivoirien du Crédit Suisse, a démenti les informations données mercredi par l’hebdomadaire satirique "Le Canard Enchaîné" selon lesquelles le patron de la banque helvétique serait le favori des autorités françaises dans la succession de Christine Lagarde à la tête du FMI, rapporte Jeuneafrique.com jeudi.

“Je suis très concentré sur Credit Suisse et sur les engagements que j’ai pris pour Credit Suisse’’, a déclaré Tidjane Thiam dans un entretien à la chaîne de télévision américaine CNBC en marge du Forum économique mondial à Davos et dont les propos sont rapportés par le site internet du magazine panafricain Jeune Afrique.

“Je n’ai toujours eu qu’une seule stratégie dans ma carrière, celle de faire bien le travail qui est le mien’’, a précisé l’ancien ministre ivoirien des Infrastructures économiques.

Nommé en mars 2015 à la tête de la banque suisse, Tidjane Thiam, fils d’un ancien ministre ivoirien de la Communication Amadou Thiam, a souligné “ne jamais spéculer’’.

“J’ai un travail important à accomplir et je le ferai au mieux de mes capacités’’, a-t-il ajouté.

Le journal français “Le Canard Enchaîné’’ avait affirmé dans son édition de mercredi que la France songeait à pousser sa candidature pour parer aux ennuis judiciaires de Christine Lagarde, mise en cause par la justice française dans son rôle dans la mise en place d’un arbitrage privé entre l’homme d’affaires Bernard Tapie et le Crédit lyonnais dans le litige qui les opposent sur la vente d’Adidas.

Le FMI a annoncé mercredi qu’il procéderait à la désignation de son prochain directeur général d’ici à “début mars’’, un poste que Christine Lagarde, nommée en juillet 2011, envisage de briguer de nouveau.

SKO
Commentaires


Comment