Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Santé
Article
Santé

Lutte contre le SIDA : les ministres africains de la Santé planchent sur ‘’l’objectif 3 fois 90’’ en Ethiopie
Publié le lundi 1 fevrier 2016  |  Abidjan.net
Signature
© Ministères par DR
Signature du protocole financier entre la France et la Côte d`Ivoire
Mercredi 08 juillet 2015. Abidjan. Signature du protocole financier RPE équipements hospitaliers entre l`Etat de Côte d`Ivoire et l`Etat de France. Photo: Le Dr Raymonde Goudou Coffie
Comment




Pour mieux combattre le VIH d’ici en 2020, l’ONUSIDA mise sur trois niveaux: le premier objectif est que 90% des personnes séropositives connaissent leur statut. Le deuxième objectif est que 90% des personnes séropositives aient accès à un traitement adéquat. Le troisième objectif fixé est que 90% des gens suivant un traitement contre le VIH atteignent une charge virale indétectable. Dr Raymonde GOUDOU COFFIE, Ministre de la santé et de l’Hygiène Publique, est en Éthiopie à Adis Abeba en marge du sommet des chefs d’État de l’Union Africaine, pour prendre part du 1er au 2 février 2016 à une réunion des ministres africains de la Santé sur ‘’l’objectif 3 fois 90’’ en matière de lutte contre le SIDA.
Cette consultation est coorganisée par le programme commun des Nations unies sur le VIH/Sida (ONUSIDA), le Ministère de la Santé de la République fédérale et démocratique d’Ethiopie et l’Union Africaine en collaboration avec l’OMS.
L’Objectif est de proposer une plate-forme mondiale pour relever les défis relatifs au personnel de santé et associer à l’effort mondial d’accélération de l’accès au traitement antirétroviral afin de mettre fin à l’épidémie du Sida en tant que menace de santé publique. Plus précisément la consultation étudiera les politiques, les reformes réglementaires et les financements nécessaires dans le domaine des ressources humaines pour atteindre l’objectif 90-90-90 pour le traitement.
Les participants seront composés notamment de décideurs de haut niveau tels que les Ministres de la Santé, des alliances et coalitions facteurs clés, des partenaires de la mise en place de programme, d’investisseurs, d’associations, professionnelles, de donateurs de la société civile.
La Côte d’Ivoire est à ces consultations pour montrer la place que tient la lutte contre le Sida dans sa politique de Santé.

Danielle Tagro
Commentaires


Comment