Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

"Plus de 20 millions d’utilisateurs de services financiers via la téléphonie mobile dans l’espace Uemoa" (BCEAO)
Publié le jeudi 4 fevrier 2016  |  Abidjan.net
Ouverture
© Abidjan.net par MC
Ouverture de la Table Ronde des Leaders de l`Initiative africaine sur les politiques de services financiers via la téléphonie mobile (AMPI), à Dakar
La Quatrième Table ronde des leaders de l`initiative africaine sur les politiques de services financiers via la téléphonie mobile (AMPI) a été ouverte, à Dakar, sous la présidence effective de Monsieur Tiémoko Meyliet Koné, Gouverneur de la Banque centrale des États de l`Afrique de l`ouest (BCEAO).
Comment




L’utilisation des services financiers via la téléphonie mobile connaît un essor réel en Afrique et dans l’espace Uemoa en particulier. C’est Tiémoko Meyliet Koné, Gouverneur de la Banque centrale des États de l’Afrique de l’ouest et par ailleurs président de l’AMPI, qui l’a fait savoir.

M. Koné présidait la cérémonie d’ouverture de la 4e Table ronde des dirigeants de l’Initiative africaine sur les politiques des services financiers via la téléphonie mobile (AMPI), ce matin, à Dakar.

« Dans l’Union économique et monétaire ouest africaine, le nombre d’utilisateurs de services financiers via la téléphonie mobile ne cessent de croître. Il passe de 11 millions en 2013 à plus de 20 millions en 2015. La valeur annuelle réalisée par ce mode de paiement dépasse 5000 milliards de francs CFA soit environ 8 milliards de dollars US », a révélé le Gouverneur de la BCEAO.

Organisée sous l’égide de l’Alliance pour l’inclusion financière (AFI), la rencontre regroupe plusieurs hauts responsables financiers d’Afrique.

M. Tiémoko Meyliet Koné s’est félicité des progrès réalisés dans le secteur des services financiers via la téléphonie mobile. Selon le Gouverneur de la BCEAO, « l’usage des nouvelles technologies est en train de transformer radicalement nos économies et les habitudes de paiement des populations ».

Cette rencontre de deux jours vise, entre autres, à favoriser « une intégration plus poussée des services financiers digitaux dans le secteur de la finance de proximité. Mais également elle cherche à mieux organiser « les réseaux de distribution de la monnaie électronique ».

La Table ronde annuelle des dirigeants de l’AMPI veut favoriser la coopération et l’apprentissage mutuel au sein du réseau, en vue de renforcer l’inclusion financière des populations dans les pays en développement.

L’AMPI est une déclinaison à l’échelle africaine de l’Alliance pour l’inclusion financière. Créée en 2008, l’AFI est un réseau de Banques centrales et d’institutions publiques, qui œuvre pour « la promotion de l’accès aux services financiers des populations exclues du secteur bancaire classique.» Elle compte 90 membres et partenaire de développement.


MC
Commentaires


Comment