Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Célébration du Mardi Gras : Mme Mabri communie avec les enfants d’Anono
Publié le mercredi 10 fevrier 2016  |  Abidjan.net
Célébration
© Autre presse par DR
Célébration du Mardi Gras :Mme Mari communie avec les enfants d`Anono
Mardi 09 février 2016. Abidjan. A l’instar des enfants du monde entier, les Tout-petits de l’école maternelle les Minimes d’Anono, ont célébré le mardi gras 2016 autour du thème : « Mes premiers pas dans la tradition africaine : La culture DAN et WÊ ».
Comment




A l’instar des enfants du monde entier, les Tout-petits de l’école maternelle les Minimes d’Anono, ont célébré le mardi gras 2016 autour du thème : « Mes premiers pas dans la tradition africaine : La culture DAN et WÊ ». Une fête catholique marquant la fin des sept jours gras, autrefois dénommés « Jours charnels », et précédant le mercredi des cendres. Vêtus en tenue d’apparat des 18 montagnes, et au son de la fanfare municipale de Cocody, les enfants du Centre de Protection de la Petite Enfance (CPPE) d’Anono ont esquissés des pas de danses au son du Tématé.

Selon Mme DJOMAN Hortense, Directrice du Centre de Protection de la Petite Enfance les Minime d’Anono, il est bon d’initier les enfants à la culture, dès leur jeune âge, afin d’avoir demain, « des adultes les pieds dans la tradition et la tête dans la modernité.»

A sa suite, Mme Fatima Solange MABRI, Présidente de la Fondation « Solidarité Pour Tous », a félicité les encadreurs pour l’immense tâche qu’ils accomplissent quotidiennement dans l’éducation des enfants, et s’est engagée à les accompagner dans la prise en charge et la protection de la petite-enfance. La marraine de la cérémonie a saisie l’occasion pour exhorter les parents à inculquer les valeurs culturelles à leurs enfants et sensibiliser les Tout-petits sur l’importance l’apprentissage de la langue maternelle. Elle a enfin rappelé le rôle des alliances à plaisanterie entre nos peuples, dans le règlement des conflits et le renforcement de la cohésion sociale.

DA
Commentaires


Comment