Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Le Chef de l’Etat a reçu le Rapport d’activités annuel de la Haute Autorité pour la Bonne Gouvernance
Publié le jeudi 11 fevrier 2016  |  Présidence
Cérémonie
© Présidence par DR
Cérémonie de présentation du Rapport d`activités annuel de la Haute Autorité pour la Bonne Gouvernance au Président de la République
Jeudi 11 février 2016. Abidjan. Cérémonie de présentation du Rapport d`activités annuel de la Haute Autorité pour la Bonne Gouvernance au Président de la République, SEM Alassane OUATTARA, au Palais de la Présidence de la République.
Comment




Le Président de la République, SEM Alassane OUATTARA, a reçu ce jeudi 11 février 2016, au Palais de la Présidence de la République, le Rapport d’activités, pour l’exercice 2015, de la Haute Autorité pour la Bonne Gouvernance des mains du premier Responsable de cette Institution, Monsieur Seydou Elimane DIARRA.

Intervenant à cette occasion, le Président de la Haute Autorité pour la Bonne Gouvernance a d’abord salué la ‘’détermination’’ du Chef de l’Etat dans la lutte contre la corruption. Toute chose qui a permis, selon M. Seydou DIARRA, à notre pays d’enregistrer des ‘’résultats encourageants’’ au cours de ces dernières années et dont le classement de l’édition 2016 de Transparency International qui place la Côte d’Ivoire au 107ème rang sur 168, en est un parfait témoignage.

Donnant quelques détails du Rapport annuel, le Président de la Haute Autorité pour la Bonne Gouvernance a souligné que quatre (4) ‘’axes forts’’ ont marqué les activités de sa structure au cours de l’année 2015, à savoir : la mise en place des instruments de prévention dans la lutte contre la corruption et les infractions assimilées ; la sensibilisation et l’éducation des populations en vue de l’implication de chaque citoyen dans la lutte contre la corruption ; l’application des mesures de répression en vue de sanctionner les comportements contraires à la probité et enfin les réformes à mettre en oeuvre dans l’administration publique et dans le secteur privé.

S’agissant du premier axe du Rapport, la mise en place des instruments de prévention, M. Seydou DIARRA a fait observer qu’il est le fondement de la déclaration de patrimoine exigée à certaines personnalités.

Ainsi, à ce jour, a-t-il révélé, 2581 personnalités assujetties à cette disposition sur une cible de 4459 ont pu faire leur déclaration de patrimoine.

Quant à l’application des mesures répressives, il a fait savoir que son Institution a enregistré 63 dossiers de plaintes de dénonciation de corruption dont 6 sont déjà en instruction devant le Procureur de la République.
Pour terminer, le Président de la Haute Autorité pour la Bonne Gouvernance a fait des recommandations pour plus d’efficacité dans la gestion et le fonctionnement de sa structure.

Réagissant à ce Rapport, le Président de la République a d’abord précisé qu’il tenait beaucoup à cette Institution qui ‘’n’a pas été créée pour faire plaisir à la Communauté internationale’’, mais parce que ‘’nous en avions besoin’’.

Après avoir rappelé toutes les initiatives prises dans ce sens (la lutte contre la corruption) lors de son passage à la Primature de 1990 – 1993, le Chef de l’Etat a réaffirmé son attachement à la bonne gouvernance et à l’utilisation efficiente des deniers publics. Car pour lui, le bien public est notre impôt à tous et ‘’ payer ses impôts est la première obligation de chacun de nous’’. Il a jouté que la bonne gouvernance est une chose ‘’essentielle’’ parce que cela rassure les concitoyens de savoir que ‘’l’argent public est utilisé à des fins publiques’’ ; et permet également ‘’d’améliorer le quotidien’’ (et donc de réduire le taux de pauvreté) des populations surtout des ‘’couches les plus défavorisées’’.

A cet égard, le Chef de l’Etat a ‘’félicité’’ tous les membres de la Haute Autorité pour la Bonne Gouvernance pour leurs ‘’contributions’’ qui ont permis notamment d’améliorer notre rang non seulement au niveau du classement de Transparency International mais également en ce qui concerne l’éligibilité de la Côte d’Ivoire au programme Compact du MCC (Millenium Challenge Corporation).

Donnant son avis sur quelques-unes des recommandations formulées par le Président de la Haute Autorité pour la Bonne Gouvernance, le Président Alassane OUATTARA a notamment trouvé ‘’insuffisant’’ le nombre de personnalités qui, à ce jour, ont effectivement déclaré leurs patrimoines. Aussi, a-t-il instruit M. Seydou DIARRA et tous les membres de la structure à faire en sorte que ceux qui ne l’ont pas encore fait, s’exécutent dans les meilleurs délais.

Après avoir donné des conseils avisés pour la bonne marche de l’Institution, le Président de la République a ‘’félicité’’ M. Seydou DIARRA et ses collaborateurs pour ‘’l’excellent travail’’ effectué et les a exhortés à continuer dans cette voie.

Notons que plusieurs membres du Gouvernement et du Cabinet présidentiel ont pris part à cette cérémonie.
Commentaires


Comment