Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Anne Ouloto invite les populations à accompagner le gouvernement dans sa politique d’assainissement
Publié le vendredi 12 fevrier 2016  |  AIP
Assainissement:
© Abidjan.net par Marc-Innocent
Assainissement: la ministre de la salubrité visite les centres de traitement des eaux usées d`Abidjan-Sud
La ministre en charge de la salubrité urbaine et de l`assainissement, Anne Ouloto a effectué une visite des centres de traitement d`eaux usées de Port-Bouët et de Koumassi ce Jeudi 11 Février 2016.
Comment




Abidjan -La ministre de la Salubrité urbaine et de l’Assainissement, Anne Désirée Ouloto, a au terme d’une visite de terrain de la station de désodorisation de Port-Bouët , de la station de digue de Koumassi et du siège de Société de distribution d'eau de la Côte d'Ivoire (SODECI) à Treichville, exhorté jeudi, les populations à un changement de comportement et à accompagner le gouvernement dans sa politique d’assainissement de nos communes, en vue de leur mieux-être.

« Je puis vous assurer qu’en ce qui concerne la vision de l’Etat de faire en sorte que les ivoiriens vivent dans un meilleur cadre de vie, nous sommes dans une très bonne démarche. Ma grosse inquiétude par contre ce sont les conséquences de notre comportement sur les ouvrages qui sont mis à disposition pour offrir aux populations cette qualité de vie. Je constate en réalité que les gros défis seront liés à notre politique de sensibilisation et d’éducation au changement de comportement autrement tout ce que l’Etat est entrain de mettre en œuvre aujourd’hui avec ses partenaires, sera très rapidement essoufflés et connaîtra ses limites parce que les populations mettent à mal toutes ces infrastructures qui sont là pour notre mieux-être », a-t-elle affirmé en présence des autorités de la SODECI, partenaire de l’Etat dans ce processus d’assainissement.

Face à la quantité importante d’objets solides et autres jetés par les ménages et retirés des eaux usées, Mme Ouloto a souligné qu’il est impérieux que les Ivoiriens s’inscrivent dans la dynamique d’assainissement de leur cadre de vie. « Il faut que les Ivoiriens accompagnent cette dynamique. Il faut que les Ivoiriens sachent que ces infrastructures leur permettront de mieux vivre. Si les Ivoiriens font des efforts ils seront surpris de savoir que toutes ces infrastructures et tout l’encadrement technique, sont largement suffisants pour nous éviter toutes les nuisances auxquelles nous sommes tous les jours confrontés. Tous ces ouvrages obstrués par les déchets ménagers, transportés par les eaux, les dalots obstrués par les sachets plastiques, on pourrait l’éviter grâce à un changement de comportement » , a-t-elle insisté.

Le directeur général adjoint pôle technique de la SODECI, Yobouët Venance, a expliqué pour sa part que la station de digue de Koumassi est une usine de prétraitement des effluents de la ville d’Abidjan mise en service depuis 1996. Elle est composée de quatre grandes parties à savoir, le poste d’arrivée et de relevage des eaux brutes, le poste de grillage, les postes de dessablage et déshuilage pompage vers l’émissaire en mer et le poste de refoulement vers la station de désodorisation de Port-Bouët.

Avant d’arriver à la station de prétraitement, ces eaux usées transitent par différentes stations de pompage dont les plus importantes sont les celles d’Abobo, Reboul d’Adjamé, Aquarium du Plateau et du pont de Gaulle au bord de la lagune. Les volumes d’eau moyens pompés par jour varient entre 6000 m3 par temps sec et 23 000 m3 par temps de fortes pluies soit environ trois à quatre millions de m3/année. La station de désodorisation de Port-Bouët, situé à 2,7 kilomètres en aval de Koumassi Digue, est destinée à éliminer les gaz d’hydrogène sulfurés présents dans le réseau (filtration sur charbon actif) afin que les riverains ne soient pas gênés par les odeurs nauséabondes, rappelle-t-on.

(AIP)

amak/kam
Commentaires


Comment