Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Kanton, village ravagé par un feu de brousse, sollicite l’aide des bonnes volontés
Publié le dimanche 14 fevrier 2016  |  AIP
Un
© Autre presse par DR
Un feu de brousse
Comment




Tanda, Nanan Adjoumani Kouame Kouman, chef du village de Kanton dans le département de Tanda (Nors-est), dont les habitants sont dans la tourmente après le passage, mercredi, d’un feu de brousse qui a entièrement ravagé leurs habitations et plusieurs hectares de plantations, appelle les bonnes volontés à l’aide.

" Je demande aux bonnes volontés, surtout à la première dame Dominique Ouattara, femme de cœur de nous venir en aide car je ne sais pas si c’est en tant que chef que je parle au nom d’une population qui ne sait plus à quel saint se vouer", a imploré, très affligé, Nanan Adjoumani Kouame, rencontré par l’AIP vendredi.

Ce feu de brousse intervient dans ce village de grande production d’anacarde à quelques jours avant l’ouverture de la campagne 2016 de vente de la noix de cajou qui démarre lundi, et seulement peu après la fixation du prix du kilogramme bord champs de ce culture pérennes à un niveau record de 350 FCFA.

"C’est en effet des vies entières qui sont partie en fumée ces derniers jours", désespère le chef du village.

Se disant "dépouillé de tout par les flammes et sans abri ni attributs de chef, avec une population qui dort à la belle étoile, le ventre vide et dans la peur constante de voir leur vie exposée à toutes sortes de danger", Nanan Adjoumani Kouame a souhaité que quelque chose soit fait dans l’urgence afin pour sa communauté, "afin qu’un autre sinistre soit évitée, c’est-à-dire celle de voir la population mourir de faim et de soif".

Le village de Kanton reçoit depuis lors le soutien des autorités administratives et politiques le député de Tanda, Dr Affrey Felix, ainsi que les habitants des villages voisins.

Des cases, champs d’anacarde, de café, d’igname, de roucou et une salle de classe de l’école primaire locale sont partis en fumée avec cette catastrophe, qui ne laisse derrière elle que désolation et misère dans ce village de plus de 600 âmes.

Depuis le début de la saison sèche, fin décembre, plusieurs régions de la Côte d’Ivoire sont en proies à des feux de brousse qui causent d’importants dégâts matériels et humains.

(AIP)

si/tm
Commentaires


Comment