Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Une exposition au profit des enfants diabétiques : Ethik communication en partenariat avec l’Asfed veut donner du sourire aux enfants souffrants
Publié le lundi 15 fevrier 2016  |  La Tribune Ivoirienne
Arts:
© Abidjan.net par DR Bill leo
Arts: Grande Exposition de la 6ème édition des Guyzagn 2016.
Houkami Guyzagn a organisé le jeudi 07 janvier 2016, le vernissage de la Grande Exposition de la 6ème édition du concours national d’arts plastiques dénommé Les Guyzagn 2016 dotés du Grand Prix Guy Nairay.
Comment




Un périple artistique a permis aux visiteurs de (re)découvrir Sylvestre Bruly Bouabré, Konan Romaric Assié, Ange Arthur Koua, et Alberic Kouassi. Ces quatre artistes peintres pétris de talents et appartenant à deux générations différentes ont présenté leurs toiles au public le 11 février 2016, à la galerie ‘‘Lebasquiat’’ située à la riviera II. C’était lors d’ ‘‘Espoir exposition’’, une action caritative en faveur des enfants diabétique organisée par Ethik communication en partenariat avec L’association pour la santé de la femme et de l’enfant diabétique (Asfed).
Sylvestre Bruly Bouabré témoin privilégié de son époque, peints des sujets proches des réalités de son vécu quotidien. Entre autres des femmes nues, des parures, des couleurs, la vie libertine dans les rues et bars qu’il fréquente. En digne héritier de son père dont il était l’assistant, Sylvestre B. Bouabré réalise des dessins-peinture avec le crayon, le pastel, la gouache, l’aquarelle, l’acrylique et de menus collages. Cette mixité de sa technique picturale le hisse au niveau des grands artistes contemporains.
Le professeur de dessin et de peinture à l’Ecole nationale des beaux-arts d’Abidjan (Enba), Konan Romaric Assié a exposé des tableaux à travers lesquels il véhicule la paix de l’esprit. Une notion dont il exploite les symboliques et quelques grandes figures emblématiques pour faire passer son message. Notamment les colombes, Gandhi, Nelson Mandela, Martin Luther King. Konan Romaric Assié cultive l’art du portrait et a invité chacun à incarner cette valeur malgré les problèmes.
Aux côté de ces artistes se trouvaient Ange Arthur Koua et Alberic Kouassi. Des peintres de la jeune génération qui veulent impacter la société par leurs œuvres. Car pour eux, l’art ne saurait être un objet. C’est un moyen par lequel il faut atteindre le but voire prendre le pouvoir.
Ange Arthur Koua utilise le tissus ‘‘jean’’ et les vêtements de travailleurs comme matériaux de prédilection. Il les travaille et les juxtapose telles des pièces à conviction. « J’utilise ces tissus parce qu’ils contiennent la sueur, la souffrance, le sang. En somme, tout ce que les travailleurs ont enduré durant leur activité », déclare l’artiste peintre, Ange Arthur Koua qui, dans ces trois œuvres a assimilé d’une part le diabète à un prédateur qui s’acharne sur les enfants qui en souffrent. Et d’autre part il invite ces gosses à lutter et a espérer en un avenir meilleur en luttant contre cette maladie de toute leur force.
Alberic Kouassi en revanche, a présenté des tableaux avec des couleurs vives qui reflètent l’espoir, la gaieté et la joie de vivre. Une façon pour lui de magnifier la vie et d’apporter de l’amour aux enfants diabétiques, dans une société où chacun porte un masque virtuel pour la bataille de l’image. C’est ainsi qu’il met à nu leur double personnalité à travers le pop masque. Un mouvement artistique qui a été très prisée aux Etats-Unis d’Amérique dans les années 60-80. « L’homme affiche un comportement selon qu’il soit en privé ou en public, dans le but de se faire accepter de tous », a-t-il affirmé.
‘‘Espoir exposition sera l’occasion pour l’Asfed de communiquer sur l’alimentation de l’enfant diabétique à travers une conférence qui sera animée par le Dr Aka Felix le 20 février à la galerie ‘‘Lebasquiat’’. Toutefois l’exposition se poursuit et elle prendra fin le 28 février.


Angeline DJERABE

Légende : un des tableaux, à travers lequel Konan Romaric Assié véhicule la paix de l’esprit
Commentaires

Dans le sous-dossier
Vernissage des Guyzagn 2016.
Sondage
Nous suivre

Nos réseaux sociaux


Comment
Petites Annonces avec Annonces.ci  



Comment