Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Editorial
Article
Editorial

Etat d’esprit : Donald Trump, notre ami
Publié le lundi 15 fevrier 2016  |  La Tribune Ivoirienne
Comment




S’il y a un candidat à l’investiture républicaine pour la future présidentielle américaine, c’est bien le milliardaire Donald Trump. Enivré par ses milliards, le septuagénaire aligne quolibets, coups de gueule et diatribes. Polémiste à souhait, il s’autorise à dire tout ce qui lui passe par la tête. Barack Obama n’est pas son modèle. D’ailleurs il promet de le ramener chez ses parents au Kenya une fois élu pour avoir déshonoré l’Amérique, selon lui. Le modèle français ? Il n’en a cure. Même ses concurrents tels le sénateur Ted Cruz ou le gouverneur de la Floride Jeb Bush n’échappent à sa fatwa langagière.


Mais là où le candidat est plus dur, c’est au sujet des Afro-américains et par-delà eux, les Africains. «Ils sont paresseux. Le mieux qu’ils savent faire est de vadrouiller dans les ghettos, déplorant la manière dont ils subissent la discrimination. Ce sont des gens dont l’Amérique n’a pas besoin parce qu’ennemis du progrès», dit-il de ses compatriotes noirs. De là, son opinion sur les Africains est complètement négative. Pour Donald Trump, la plupart des pays africains doivent être recolonisés pour cent ans, parce qu’ils ne savent rien du leadership et de l’indépendance dans la gestion. Il prend l’exemple de dirigeants africains qui, selon lui, volent les deniers publics pour les réinvestir en Occident. «J’entends qu’ils me critiquent dans leurs blogs, mais je n’y prête pas attention parce que même l’Internet qu’ils utilisent est le nôtre et on peut le couper. Ils importent tout, même les allumettes», dit-il encore. Cette diarrhée verbale de Donald Trump a suscité des dizaines de réactions en condamnation. Le républicain serait un raciste pour les uns, un mauvais connaisseur de l’Afrique pour d’autres. Mais à y regarder de près M. Trump ne dresse-t-il pas un portrait proche de la réalité ? N’est-il pas celui qui, en fouettant notre orgueil et notre dignité, nous donne plus d’envie de travailler dur pour lui prouver le contraire ? Plus qu’un ennemi, Donald Trump est notre vrai ami. Un homme franc qui dit les choses telles qu’il les ressent.


S. DEBAILLY
Commentaires

Dans le dossier

Editoriaux et chroniques
Sondage
Nous suivre

Nos réseaux sociaux


Comment
Petites Annonces avec Annonces.ci  



Comment