Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Cacaoculture : Jennifer Ceres aux commandes de l’Iccfo
Publié le lundi 15 fevrier 2016  |  La Tribune Ivoirienne
Cinquième
© Autre presse par AVA
Cinquième édition des Journées nationales de valorisation de l’agriculture, des ressources animales et halieutiques (JNVA)
Mercredi 12 août 2015. Daoukro. La cinquième édition des Journées nationales de valorisation de l’agriculture, des ressources animales et halieutiques ( JNVA ) s’est ouverte en présence de l’ex-chef de l’Etat ivoirien Aimé Henri Konan Bédié et du président de l’Assemblée nationale Guillaume Kigbafori Soro, autour du thème, "financement des activités agro-pastorales en Côte d’Ivoire, quelles strategies ?". Photo: Jennifer Ceres
Comment




L’Ivoirienne Jennifer Ceres, présidente directrice générale de l’Agence pour la Valorisation de l’Agriculture (Ava) a été élue à la présidence de l’Organisation Internationale des producteurs de cacao (Iccfo). Elle à été choisie face à sept autres candidatures, à savoir celles, du Brésil, Mexique, Equateur, Vietnam, Indonésie, Cameroun, Ghana et de la Hollande. Elle occupera ce poste pendant quatre ans. Un honneur abyssal pour la Côte d’Ivoire dont l’un des citoyens teindra les reines de cette importante instance fédérant tous les pays producteurs de Cacao. L’Iccfo est une institution de référence mondiale, basée en Hollande, regroupant les pays producteurs de Cacao d’Afrique, d’Amérique et d’Asie. Les producteurs de cacao du monde entier entendent satisfaire un besoin hautement stratégique en portant leur choix sur Jennifer Ceres. Il faut dire que l’Iccfo se pose en contrepoids dans la balance des échanges commerciaux avec les importateurs et les consommateurs de ladite spéculation. Précisément, il s’agit de mutualiser les énergies, créer une synergie réelle entre les producteurs de tous les bords, afin de faire de cette Institution une force de proposition commerciale incontournable. Stratégie qui aura pour entre autres conséquences directes, l’amélioration des coûts de cette matière première placée en haute estime par les Ivoiriens. Objectif dont l’atteinte requiert forcément une organisation parfaite des producteurs depuis la base, les pays, ensuite au niveau régional.

Arnaud HOUSSOU
Commentaires


Comment