Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Santé
Article
Santé

La Côte d’Ivoire se dote d’un centre de gestion des épidémies
Publié le mardi 16 fevrier 2016  |  AIP
Comment




Abidjan - La Côte d’Ivoire vient de se doter d’un centre de gestion des épidémies et de toutes les autres formes d’urgences de santé publiques qui sera désormais l’unique point de coordination des activités de préparation et de riposte en cas de survenance de menaces de ce type.

Logé au sein de l’Institut national d’hygiène publique (INHP) à Treichville et doté d’équipements de dernière génération, l’établissement dénommé Centre des opérations d’urgence de santé publique (COU-SP) a ouvert officiellement lundi, avec son inauguration par le Premier ministre, Daniel Kablan Duncan, en présence des partenaires techniques et financiers qui ont aidé à sa réalisation.

« C’est un outil précieux de prise de décision opérationnelle qui tient compte à la fois des innovations technologiques et de l’approche ''One Health'' (une seule santé) », a noté lors de la cérémonie d’inauguration la ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Raymonde Goudou Coffie. Elle a souligné le fait que la Côte d’Ivoire améliore, avec ce centre, ses capacités de protection des populations face à d’éventuelles épidémies et le pays se met aussi au diapason quant aux normes sanitaires internationales.

Le Centre des opérations d’urgence de santé publique a été bâti avec l’appui technique du Centre pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC Atlanta) aux Etats-Unis et le soutien financier de l’Etat français à travers le C2D 1. Sa mise en place vient matérialiser la volonté des autorités ivoiriennes de se doter d’une véritable structure de gestion des urgences de ce type depuis la résurgence d’Ebola en Afrique de l’Ouest (en 2014).

Occupant une superficie de 95 m² au sein de l’INHP pour un coût global de 233,8 millions, le COU-SP est notamment doté d’un data center comprenant un serveur de dernière génération, d’un système de visioconférence et de téléconférence qui à terme sera connecté au ministère de la Santé et de l’hygiène Publique, et à la Primature.

Des spécialistes en santé humaine, animale et en environnement vont l’animer avec pour mission, entre autres, de travailler à la mise en place d’un système de surveillance épidémiologique performant capable de détecter à temps tout alerte épidémique et à fournir des informations pertinentes pour guider les décisions du gouvernement en cas de menaces.

Procédant à l’ouverture officielle, le Premier ministre Kablan Duncan, après avoir exprimé la gratitude du gouvernement à l’ensemble des partenaires, a exhorté l’équipe à prendre soin du matériel mis à sa disposition, tout en veillant au bon fonctionnement du centre. « Tous doivent garder à l’esprit qu’il s’agit d’une structure d’opération d’urgence qui doit donc être fonctionnelle 24 heures/24 », a-t-il indiqué.

(AIP)

kg/akn/cmas
Commentaires


Comment