Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Mutinerie à la maison d’arrêt d’Abidjan: Les détenus armés ont "bénéficié de connivences" dans la prison (parti d’opposition)
Publié le mercredi 24 fevrier 2016  |  Alerte Info
Mutinerie
© AFP par SIA KAMBOU
Mutinerie à la Maison d`arrêt et de correction d`Abidjan (Maca)
Mutinerie à la Maison d`arrêt et de correction d`Abidjan (Maca) Samdi 20 Février 2016. Abidjan (Yopougon)
Comment




Les détenus armés ayant échangé des tirs samedi avec des gardes pénitentiaires à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (MACA), faisant une dizaine de morts et plus d’une vingtaine de blessés, ont "bénéficié de connivences au sein de la prison" et "peut-être" dans "l’administration de tutelle", selon une note de Liberté et démocratie pour la République (LIDER).

"Si les prisonniers se trouvent en possession de kalachnikovs à l’intérieur de la Maca (...) il est évident (qu’ils) ont bénéficié de connivences au sein de la prison et peut-être même au sein de l’administration de tutelle", stipule la note signée du délégué national à la justice et à l’état de droit, Arnaud Gohi.

Les "événements violents" qui se sont déroulés ne sont "pas une surprise" selon Lider qui a par ailleurs dénoncé la "gestion catastrophique de l’appareil pénitentiaire" et regretté "l’incapacité du gouvernement à traiter convenablement les problèmes sociaux".

"L’aspect correctif" de la Maca n’ "apparaît pas comme une réalité", a relevé M. Gohi au nom de son parti, ajoutant que "le système carcéral ivoirien ne sait pas quoi faire des prisonniers, à part les garder perpétuellement dans des locaux mal entretenus", alors qu’il devrait "les préparer à la réinsertion à la vie sociale".

Samedi, des détenus qui s’opposaient au renforcement du système sécuritaire ont échangé des tirs pendant plusieurs heures avec des gardes pénitentiaires, soutenus par les Forces républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI).

Le bilan officiel fait état de dix morts dont un célèbre détenu qui régnait en maître à la Maca, Yacou le chinois, et 21 blessés.


MYA
Commentaires


Comment