Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Extradition d’éléments de l’ex-RSP du Burkina, naturalisation du président Blaise Compaoré: voici ce qu’a vraiment dit Me Affoussiata Bamba Lamine, porte-parole adjoint du gouvernement, au terme du Conseil des ministres
Publié le jeudi 25 fevrier 2016  |  Ministères
Conseil
© Ministères
Conseil des ministres
Mercredi 24 février 2016. Photo: Affoussiata BAMBA-LAMINE Ministre de la Communication, Porte-Parole Adjoint du Gouvernement
Comment




"Il faut savoir qu’il existe une coopération entre la Côte d’Ivoire et le Burkina et c’est dans le cadre de cette coopération que la Côte d’Ivoire a été saisie par Interpol Burkina. Et elle a mis ces hommes à la disposition du Burkina. Je serais tenté de vous dire d’aller poser la question au Burkina. Moi, je ne peux pas vous répondre sur cette affaire et le président l’a dit très clairement. Ça concerne la diplomatie des deux pays et c’est une affaire qui relève des services judiciaires et moi je ne peux pas me prononcer sur cette décision qui ne fait pas l’objet de commentaires à mon avis.
Sur la question de la naturalisation de Blaise Compaoré, je pense que c’est une décision souveraine qui a été prise, qu’est-ce qu’elle va induire ? Elle ne va rien induire. Il est Ivoirien, un point un trait. Comme chacun d’entre nous l’est ici dans cette salle. Je ne pense pas qu’il y ait lieu de faire un commentaire outre que de constater qu’il est Ivoirien. Il ne faut pas préjuger de ce qui pourrait se passer. Aujourd’hui le président Blaise Compaoré qui a été le facilitateur de notre crise a obtenu la nationalité ivoirienne. C’est une décision souveraine qui ne doit pas faire l’objet de commentaires. Il faut attendre et voir tout ce qui va se passer les jours et les mois à venir pour ensuite tirer des conclusions. Pour l’instant, il ne faut tirer des conclusions hâtives."
Commentaires


Comment