Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Sangafowa Coulibaly annonce la réorganisation de la filière semencière en Côte d’Ivoire
Publié le dimanche 28 fevrier 2016  |  APA
Ouverture
© Ministères par DR
Ouverture du salon international de l’agriculture (SIA) 2016 en France
« Agriculture et alimentation citoyenne ». C’est le thème du salon international de l’agriculture (Sia) pour l’édition 2016 en France. Ce salon qui a ouvert ses portes le samedi 27 février pour les refermer le 6 mars pour ambition de trouver des solutions les meilleures pour accroitre le rendement agricole dans le contexte de changement climatique.
Comment




Paris (France) - Le Ministre Ivoirien de l’agriculture et du développement rural, Mamadou Sangafowa Coulibaly a exprimé, samedi, dans la capitale française, lors de la 53è édition du Salon international de l’agriculture de Paris, l’ambition de son pays d’adhérer aux structures internationales de semences en vue d’organiser la filière semencière en Côte d’Ivoire.

"Nous sommes entrain d’organiser la filière semencière en Côte d’Ivoire. Et surtout le renforcement du processus de certification. Nous sommes tombés d’accord sur l’assistance qu’il pourrait nous apporter, mais, aussi aux niveaux des espèces. Avec eux nous verrons comment la Côte d’Ivoire peut adhérer aux structures internationales de semences", a expliqué le ministre Coulibaly pour qui la question des semences est une préoccupation sur l’ensemble du continent.

"Nous avons besoin d’avoir une agriculture performante. L’agriculture africaine, c’est en moyenne 10 % des productions qui sont obtenues des semences certifiées", a expliqué le ministre de l’agriculture et du développement rural.

Par ailleurs, Mamadou Sangafowa Mamadou a invité François Burgaud à prendre part au Salon de l’agriculture et ressources animales (SARA) 2017. "En 2015, François Burgaud était venu avec beaucoup d’entreprises. Et nous avons échangé sur leur participation pour le SARA 2017. Il a souhaité venir avec une forte délégation d’entreprises dans le secteur agricole. Nous avons convenu que le salon retrouve sa volonté sous régional", a-t-il ajouté.

MC/ls
Commentaires


Comment