Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

SIA 2016/ La Côte d’Ivoire met un point d’honneur sur la transformation
Publié le dimanche 28 fevrier 2016  |  Ministères
Ouverture
© Ministères par DR
Ouverture du salon international de l’agriculture (SIA) 2016 en France
« Agriculture et alimentation citoyenne ». C’est le thème du salon international de l’agriculture (Sia) pour l’édition 2016 en France. Ce salon qui a ouvert ses portes le samedi 27 février pour les refermer le 6 mars pour ambition de trouver des solutions les meilleures pour accroitre le rendement agricole dans le contexte de changement climatique.
Comment




« Agriculture et alimentation citoyenne ». C’est le thème du salon international de l’agriculture (Sia) pour l’édition 2016 en France. Ce salon qui a ouvert ses portes le samedi 27 février pour les refermer le 6 mars pour ambition de trouver des solutions les meilleures pour accroitre le rendement agricole dans le contexte de changement climatique. Comme l’année dernière, la côte d’Ivoire prend une part active à évènement agricole important. Pour cette année, le gouvernement a décidé de mettre un point d’honneur sur la transformation. La promotion et la valorisation des produits transformés et semi-transformés sont au cœur de la participation de la Côte d’Ivoire au Sia 2016. L’innovation de taille au Sia 2016, est la participation des coopératives agricoles ivoiriennes qui accompagne le ministre de l’agriculture. Il s’agit d’Ofed, le groupe Oban, Issani, Kartieca, Cocopragel, des coopératives spécialisées dans le karité, l’anacarde etc… Capable de présenter les produits transformés aux visiteurs.
A l’ouverture de ce salon, le ministre Sangafowa Coulibaly a indiqué que l’émergence des produits agricoles passe par la mécanisation et l’industrialisation. Et donc la recherche de partenaires financiers est une solution à la transformation ce qui explique la présence de la Côte d’Ivoire au Sia.Selon lui, le salon international des équipements et des technologies de transformation de l’anacarde (sietta) qui fait appel à l’industrialisation est une solution à la transformation. Le ministre de l’agriculture qui a visité le stand de la Côte d’Ivoire au pavillon 5 a invité les visiteurs et les professionnels du monde agricole français à découvrir les potentialités et les diversités agricoles de la Côte d’Ivoire. Les visiteurs ont pu se procurer des produits bruts transformés du karité, le cacao, le café, l’anacarde, et déguster les produits alimentaires tels que le chocolat, le café chaud, des frites à base de banane plantains.
Bien avant le ministre ivoirien de l’agriculture s’est entretenu avec François Burgaud expert le directeur de relations extérieures du groupement national interprofessionnel des semences et plants pour voir comment organiser la filière semencière en Côte d’ Ivoire. Selon le ministre ivoirien, pour avoir une agriculture performante, avec de hauts rendements, cela suppose des semences de qualité. L’agriculture ivoirienne aujourd’hui, c’est en moyenne 10% des productions qui sont obtenu à partir des semences certifiées. « Nous sommes tombés d’accord à l’assistance qu’il pourrait nous apporter mais aussi, aux niveaux des espèces. Avec eux nous verrons comment la Côte d’Ivoire peut adhérer aux structures international de semences » a souligné le ministre. Comme en 2015, le ministre de l’agriculture a invité Francois Burgaud à prendre part au Salon de l’agriculture (Sara) 2017. « En 2015, Francois Burgaud était venu avec beaucoup d’entreprises. Et nous avons échangé sur leur participation pour le Sara 2017. Il a souhaité venir avec une forte délégation d’entreprises dans le secteur agricole. Nous avons convenu que le salon retrouve sa volonté sous régional. » a expliqué le ministre à sa sortie d’audience.
Commentaires


Comment