Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Affaire école maternelle d’Attoban : Le MIDD exige la démission du directeur des écoles et collèges
Publié le lundi 7 mars 2016  |  Le Quotidien d’Abidjan
Comment




Le Mouvement des Instituteurs pour la Défense de leurs Droits (MIDD) exige la démission de M. Méa Kouadio, le directeur des écoles et collèges au ministère de l’Education nationale, eu égard à son incapacité à mener à bien la mission qui lui est assignée.
Dans une déclaration dont copie nous est parvenue, le MIDD a demandé le départ du directeur des écoles et collèges, M. Méa Kouadio. Selon Marie-Jeanne Zilé, secrétaire général du MIDD Cocody 1, et signataire de ladite déclaration, M. Méa Kouadio ignore complètement les réalités des écoles et lycées. Pour le MIDD dans un article paru dans un quotidien de la place, le jeudi 3 mars dernier, le directeur des écoles et lycées a commis de graves impairs inquiétants pour le système éducatif national. « Le MIDD se demande comment il peut gérer les écoles et lycées de Côte d’Ivoire s’il ne sait rien du fonctionnement d’un segment microscopique de l’école que sont les écoles maternelles », déplore-t-elle. En effet, selon la militante du MIDD, depuis 2014, suite à une contribution exceptionnelle demandée aux parents d’élèves de l’école maternelle d’Attoban dans la commune de Cocody, par Mme Bléka, la directrice de ladite école, cette dernière est l’objet de menaces, d’intimidations et sanctions arbitraires. Situation que le MIDD considère comme un abus de pouvoir et de l’injustice contre sa militante. D’autant plus que selon ce mouvement syndical, en dehors des frais fixes de 16 .000 CFA autorisés, les parents d’élèves et les directeurs s’accordent sur une cotisation variable en fonction des besoins de l’école. « A cet effet, en 2014, les 18 écoles maternelles ont toutes fait payer, entre 40 et 50 mille par enfant », a déclaré Marie-Jeanne Zilé. Poursuivant, elle a dénoncé les agissements de M. Sarr Mass Augustin, le directeur régional de l’Education nationale d’Abidjan 1 et de Ponghatié Nathalie, l’inspectrice de l’Enseignement primaire du Plateau précédemment à Cocody 1, qui malgré les réclamations des parents et directrices refusent de reverser les frais d’inscription des écoles maternelles d’Attoban et d’Angré estimés respectivement à 1.060. 000 de francs CFA et 3.000.000 de francs CFA. Elle invite par ailleurs la ministre de l’Education nationale à se saisir de cet épineux dossier relatif aux inscriptions, particulièrement les inscriptions en ligne.

Jean Yves Bitty
Commentaires

Titrologie



Le Quotidien d’Abidjan N° 1692 du 15/3/2016

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie
Sondage
Nous suivre

Nos réseaux sociaux


Comment
Petites Annonces avec Annonces.ci  



Comment