Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Atelier de validation de la politique nationale de la jeunesse : Sidi Touré veut une jeunesse entreprenante
Publié le mercredi 6 avril 2016  |  L’intelligent d’Abidjan
Insertion
© Ministères par DR
Insertion professionnelle: l’Agence Emploi jeunes signe deux conventions avec l’UTEXCI et la société I2T
Mardi 23 février 2016. Abidjan. C’est au ministère des Mines et de l’Energie, qu’a eu lieu la signature d’une double convention. Celle de l’Agence Emploi jeunes (AEJ) avec l’Union textile et industrielle de Côte d’Ivoire (UTEXCI), et une autre entre l’AEJ et la Société ivoirienne de Technologie tropicale (I2T). Photo: Le ministre Sidi Touré
Comment




«Pour être émergent en 2020, notre pays devra compter sur l’ivoirien Nouveau, concept qui ne peut se retrouver que dans une jeunesse consciente, ayant la culture du travail bien fait, le sens de l’entreprenariat, le goût de la réussite par ses efforts en comptant sur ses potentialités et ses capacités propres ; Il faut surtout une jeunesse qui refuse toute forme de violence ou d’extrémisme pour préserver son avenir », a dit le ministre de la Promotion de la jeunesse, de l’Emploi des jeunes et du Service civique, Sidi Touré lors de l’atelier de validation de la politique nationale de la jeunesse qui se tient du 5 au 6 avril 2016 dans un hôtel au Plateau. L’objectif du ministre est que la politique nationale de la jeunesse s’adapte au contexte et à la réalité. Afin d’offrir au gouvernement, à la jeunesse, à la société civile et aux partenaires un cadre de référence plus actualisé. Un cadre qui précise, à l’en croire, les droits, les devoirs et les libertés de la jeunesse, mais qui facilitera également l’élaboration de programmes et plans stratégiques pour l’autonomisation des jeunes. Le ministre a souhaité que le séminaire du processus de validation soit le plus inclusif possible et participatif. « L’actualisation de la politique nationale de la jeunesse pour la Côte d’Ivoire, a donc pour finalité de répondre efficacement d’une part à cette ambition et d’autre part, aux besoins et attentes des jeunes , de l’Etat et des partenaires en termes d’organisation d’initiatives pour la promotion de la jeunesse, sa protection et son insertion dans un contexte national et international en perpétuelle évolution et mutation », a notifié le premier responsable de la jeunesse en Côte d’Ivoire. Selon le dernier recensement général de la population et de l’habitat (RGPH 2014), la Côte d’Ivoire compte 23 millions d’habitants. Ceux, âgés de 15 à 34 ans représentent 36,20% de la population générale. Au total, 77 ,70% de la population ivoirienne est jeune. Cette forte proportion de jeunes est un atout pour le développement mais sujette à de nombreuses inquiétudes relativement à la stabilité et à la préservation de la paix. Et cette frange de la population étant vulnérable à tous les fléaux sociaux, un cadre de projet dénommé ‘’ Inclusion des jeunes ‘’ a été mise en œuvre pour la revue et la validation de la politique nationale de la jeunesse.

HG«Pour être émergent en 2020, notre pays devra compter sur l’ivoirien Nouveau, concept qui ne peut se retrouver que dans une jeunesse consciente, ayant la culture du travail bien fait, le sens de l’entreprenariat, le goût de la réussite par ses efforts en comptant sur ses potentialités et ses capacités propres ; Il faut surtout une jeunesse qui refuse toute forme de violence ou d’extrémisme pour préserver son avenir », a dit le ministre de la Promotion de la jeunesse, de l’Emploi des jeunes et du Service civique, Sidi Touré lors de l’atelier de validation de la politique nationale de la jeunesse qui se tient du 5 au 6 avril 2016 dans un hôtel au Plateau. L’objectif du ministre est que la politique nationale de la jeunesse s’adapte au contexte et à la réalité. Afin d’offrir au gouvernement, à la jeunesse, à la société civile et aux partenaires un cadre de référence plus actualisé. Un cadre qui précise, à l’en croire, les droits, les devoirs et les libertés de la jeunesse, mais qui facilitera également l’élaboration de programmes et plans stratégiques pour l’autonomisation des jeunes. Le ministre a souhaité que le séminaire du processus de validation soit le plus inclusif possible et participatif. « L’actualisation de la politique nationale de la jeunesse pour la Côte d’Ivoire, a donc pour finalité de répondre efficacement d’une part à cette ambition et d’autre part, aux besoins et attentes des jeunes , de l’Etat et des partenaires en termes d’organisation d’initiatives pour la promotion de la jeunesse, sa protection et son insertion dans un contexte national et international en perpétuelle évolution et mutation », a notifié le premier responsable de la jeunesse en Côte d’Ivoire. Selon le dernier recensement général de la population et de l’habitat (RGPH 2014), la Côte d’Ivoire compte 23 millions d’habitants. Ceux, âgés de 15 à 34 ans représentent 36,20% de la population générale. Au total, 77 ,70% de la population ivoirienne est jeune. Cette forte proportion de jeunes est un atout pour le développement mais sujette à de nombreuses inquiétudes relativement à la stabilité et à la préservation de la paix. Et cette frange de la population étant vulnérable à tous les fléaux sociaux, un cadre de projet dénommé ‘’ Inclusion des jeunes ‘’ a été mise en œuvre pour la revue et la validation de la politique nationale de la jeunesse.

HG
Commentaires


Comment