Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Le Chef de l’Etat a pris part à l’ouverture du Forum des Marchés Emergents
Publié le mardi 12 avril 2016  |  Présidence
Le
© Présidence par DR
Le Chef de l’Etat Alassane Ouattara s`est entretenu avec M. Raïla ODINGA, ex- Premier Ministre du Kenya
Lundi 11 avril 2016. Abidjan. Le Chef de l’Etat Alassane Ouattara s`est entretenu avec M. Raïla ODINGA, ex- Premier Ministre du Kenya.
Comment




Dans la matinée de ce lundi 11 avril 2016, le Président de la République, SEM Alassane OUATTARA, a pris part à la cérémonie d’ouverture du ‘’Forum des Marchés Emergents’’, en compagnie de l’ancien Directeur Général du FMI, M. Michel CAMDESSUS et de l’ex- Président de la République Fédérale d’Allemagne, M. Horst KOEHLER.

Ce Forum a eu lieu au Siège de la Banque de France, à Paris, avec pour thème
central : « le monde en 2050 ». Intervenant à cette occasion, le Président Alassane OUATTARA a d’abord remercié M. Michel CAMDESSUS pour son ‘’aimable invitation’’ à ce ‘’ prestigieux’’ Forum et a saisi cette opportunité pour féliciter les 26 auteurs du livre ‘’ Le Monde en 2050 : pour une communauté mondiale plus juste, plus prospère et
plus harmonieuse ‘’ dont le lancement est prévu le mardi 12 avril 2016.

Pour le Chef de l’Etat, ce Forum, qui intervient après les Forums régionaux de Tokyo en 2011 et d’Abidjan en 2013, permet d’avoir une vision globale de ce que pourrait être la terre en 2050 ; tout en faisant clairement ressortir les grands défis qui se posent aux dirigeants pour mieux préparer le monde de demain.

Le Président Alassane Ouattara a notamment fait remarquer que les décideurs doivent dûment tenir compte, dans la définition des politiques nationales, de l’impact sur l’environnement, à savoir le réchauffement climatique, la destruction des écosystèmes et des forêts, la rareté des ressources naturelles comme l’eau.

De même, le Président de la République a noté la nécessité de mieux intégrer, dans les stratégies nationales, les grandes tendances démographiques, les flux migratoires, l’emploi des jeunes et l’urbanisation rapide. Donnant ensuite quelques pistes de réflexion par rapport à cette problématique, le Chef de l’Etat s’est dit convaincu que les décisions politiques et les
stratégies économiques aux niveaux national, sous régional et continental doivent
définir d’une façon cohérente des objectifs à court, moyen et long terme, en tenant compte des tendances au niveau continental et international.

Par ailleurs, au nombre des actions ou phénomènes qui pourraient constituer un frein à l’évolution du monde d’ici 2050, le Président Alassane OUATTARA a évoqué la question du terrorisme. Un fléau contre lequel il a préconisé de lutter ‘’sous toutes ses formes de façon coordonnée et de manière implacable’’. Pour lui, la sécurité et la défense sont devenues des priorités et elles doivent être dûment prises en compte dans la formulation des politiques nationales y compris la politique budgétaire.

Pour terminer, il a demandé aux participants de garder à l’esprit la Déclaration universelle des droits de l’homme adoptée par l’Assemblée Générale des Nations Unies le 10 décembre 1948 à Paris, notamment l’article premier qui stipule que « Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité ».

Plusieurs autres interventions ont également marqué cette cérémonie d’ouverture, notamment celles de M. François VILLEROY DE GALHAU, Gouverneur de la Banque de France, de M. Michel CAMDESSUS, ancien Directeur Général du FMI, et de M. Horst KOEHLER, l’ex- Président de la République Fédéral d’Allemagne.

Notons que ce mardi 12 avril 2016, le Chef de l’Etat fera une adresse spéciale sur le thème : ‘’l’Afrique en 2050 : les défis d’une bonne transition démographique’’.
Commentaires


Comment